NOUVELLES
28/02/2013 04:48 EST | Actualisé 30/04/2013 05:12 EDT

Barnes & Noble affiche une perte, en partie à cause du recul de la liseuse Nook

NEW YORK, États-Unis - Barnes & Noble a affiché jeudi une perte au troisième trimestre, affecté par de faibles ventes durant la période des Fêtes de ses liseuses électroniques Nook et au sein de ses succursales.

Les revenus provenant des appareils Nook du plus important libraire traditionnel américain ont chuté de 26 pour cent, à 316 millions $.

Barnes & Noble, établi à New York, qui compte 689 succursales de livres dans 50 États en plus de 674 librairies universitaires, a investi considérablement dans ses liseuses Nook et sa librairie virtuelle pour tenter de percer le secteur numérique.

Le fondateur de la compagnie, président du conseil et principal actionnaire, Leonard Riggio, prévoit offrir d'acheter les magasins et le site web de Barnes & Noble, mais pas la division Nook. Jeudi, l'entreprise a dit avoir désigné des membres du conseil pour évaluer une éventuelle proposition et la valeur potentielle des actifs du détail.

Au cours du troisième trimestre terminé le 26 janvier, Barnes & Noble a enregistré une perte de 6,1 millions $, ou 18 cents par action. La compagnie a attribué en partie ce résultat aux charges émanant des ventes plus faibles qu'anticipé des liseuses Nook durant les Fêtes.

Les analystes s'étaient attendus à un bénéfice de 53 cents par action.

Un an plus tôt, l'entreprise de New York avait affiché pour la période correspondante un profit de 52 millions $, ou 71 cents par action.

Les revenus pour le plus récent trimestre ont chuté de neuf pour cent, à 2,22 milliards $ — les analystes consultés par FactSet ayant anticipé un déclin plus modeste, à 2,4 milliards $.

La division Nook avait attiré l'intérêt de certains investisseurs — Microsoft détient une participation de 16,8 pour cent, tandis que l'éditeur britannique Pearson en compte cinq pour cent.