Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Un stimulant sexuel dans la chambre de Pistorius

Selon l'entourage d'Oscar Pistorius, la substance retrouvée dans sa chambre à coucher à la suite du meurtre de son amie de coeur serait un produit naturel.

Disponible en vente libre, le « Testis Compositum » est utilisé pour favoriser la récupération musculaire. Il est cependant fréquemment employé comme stimulant sexuel.

Dans la foulée du drame, les autorités sud-africaines avaient d'abord évoqué la présence de testostérone sur les lieux du crime, avant de se rétracter et d'affirmer que la substance devait d'abord être analysée en laboratoire.

Oscar Pistorius, qui a atteint les demi-finales du 400 m lors des Jeux de Londres malgré son handicap, a été libéré sous caution le 22 février dernier. Il demeure cependant inculpé du meurtre de sa petite amie Reeva Steenkamp. Son procès doit débuter en juin prochain.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.