Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Un bilan de santé positif pour la région de Québec

Les citoyens de Québec vivent plus longtemps et en meilleure santé que la moyenne québécoise. C'est ce que révèle le Portrait de santé de la région de la Capitale-Nationale 2012, divulgué mercredi par la direction de la santé publique.

Un bilan de santé, somme toute positif, qui pourrait toutefois être amélioré. En effet, malgré des gains importants en matière de tabagisme, la mortalité par cancer du poumon chez les femmes est en hausse. Ces dernières sont toutefois moins nombreuses à succomber d'un cancer du sein et le taux de mortalité des suites d'un cancer du poumon affiche un important recul chez les hommes.

Le rapport note également une nette amélioration de la santé des mères et des nouveau-nés. Moins d'enfants naissent prématurément ou connaissent des problèmes de faible poids. Le document indique également que la majorité de la population de la région se considère en bonne santé mentale et satisfait de sa condition.

Portrait moins enviable

Comme toute médaille a son revers, la population de la Capitale-Nationale connaît aussi quelques problèmes de santé. La consommation abusive d'alcool est notamment plus élevée dans la région qu'ailleurs, et encore une personne sur cinq fume. Les infections transmissibles sexuellement et par le sang sont aussi à la hausse, particulièrement l'infection génitale à Chlamydia Trachomatis.

À ce propos, le directeur régional de santé publique, François Desbiens, estime qu'une amélioration des programmes d'éducation pourrait permettre de pallier, en partie, le problème. « Je ne sais pas si les cours d'éducation sexuelle à l'école seraient la solution, mais il y a certainement une éducation à faire chez les jeunes adultes, par rapport aux moyens de prévention. Présentement c'est déficient. »

Aussi, bien qu'il tend à diminuer, le taux de suicide y est encore élevé et il existe d'importantes disparités de santé au sein de la région selon les secteurs.

Par ailleurs, la Direction régionale de santé publique de la Capitale-Nationale a profité de l'occasion pour procéder au lancement du site Internet Espace informationnel en surveillance de la santé de la population de la Capitale-Nationale ou EISS, qui permettra aux citoyens d'accéder à un éventail de données actualisées sur l'état de santé de la population.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.