Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Nouvelles circonscriptions fédérales à Toronto

Les centaines de résidents des nouvelles tours à condominiums, qui ont poussé comme des champignons près du centre-ville de Toronto, se réjouissent de la recommandation d'une commission fédérale de créer une nouvelle circonscription pour qu'ils soient mieux représentés au Parlement.

Pour leur part, les résidents du Nord de l'Ontario conserveraient leurs dix circonscriptions, après le tollé suscité par la possibilité que leur nombre soit réduit.

À Toronto, la Commission de délimitation des circonscriptions électorales fédérales pour l'Ontario recommande de redessiner la carte en prévision du prochain scrutin en 2015, éliminant la circonscription de Trinity-Spadina pour créer celle de Spadina-Fort York dans le secteur riverain, où des centaines de personnes ont emménagé au cours des dix dernières années, dans le cadre d'une croissance fulgurante du nombre de condominiums.

L'actuelle députée fédérale de Trinity-Spadina, la néo-démocrate Olivia Chow, militait en faveur de la nouvelle circonscription riveraine. La veuve de Jack Layton est une candidate pressentie à la mairie de Toronto en 2014. Si elle se représente aux élections fédérales, M. Chow devrait vraisemblablement choisir entre Spadina-Fort York et l'autre nouvelle circonscription proposée, University-Rosedale, au centre de la ville.

Quant au projet d'une nouvelle circonscription appelée Mount Pleasant, il a été éliminé.

Au total, 15 nouvelles circonscriptions sont proposées en Ontario pour mieux refléter la croissance de la population, soit dans les régions de Kitchener, Hamilton, Halton, Brampton, Mississauga, Simcoe, York, Toronto, Ottawa, Belleville et Durham. La Commission, formée de trois personnes, a révisé la première carte proposée, à la suite d'audiences publiques en octobre et en novembre dernier.

Un examen similaire des circonscriptions fédérales a lieu un peu partout au pays, en prévision du scrutin de 2015.

Le Nord presque intouché

Pour sa part, le député de la circonscription de Nickel Belt, le néo-démocrate Claude Gravelle, est satisfait de la nouvelle carte électorale proposée, puisqu'elle ne prévoit aucun changement quant au nombre de circonscriptions pour le Nord de la province.

La Commission envisageait d'y réduire le nombre de circonscriptions de dix à huit.

Selon M. Gravelle, un tel changement aurait rendu le travail des députés comme lui presque infaisable, compte tenu de l'énormité du territoire à couvrir.

Les frontières de certaines circonscriptions du Nord pourraient, toutefois, être modifiées afin de permettre, par exemple, d'inclure tous les membres de la Première Nation Nipissing dans une même circonscription.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.