Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Le NPD en Nouvelle-Écosse lance une offensive en vue des prochaines élections

Le Nouveau Parti démocratique de la Nouvelle-Écosse a lancé une publicité très critique envers le Parti libéral.

Selon le NPD, le Parti libéral veut uniquement travailler avec Hydro-Québec pour obtenir d'autres sources d'énergie que le charbon, au lieu de retenir le projet hydroélectrique de Muskrat Falls.

Le gouvernement néo-démocrate appuie Muskrat Falls. Ce projet de Terre-Neuve-et-Labrador coûterait plus de 1 milliard de dollars aux Néo-Écossais, mais selon une étude récente, il s'agit de l'option la plus abordable.

La publicité n'est pour le moment diffusée que sur le site YouTube. Dans leur message, les néo-démocrates accusent le chef libéral, Stephen McNeil, d'être contre l'énergie propre qui sera produite en Atlantique. Ils lui suggèrent de demander aux Terre-Neuviens comment Hydro-Québec les traite, faisant ainsi allusion à l'entente de 1969 sur l'hydroélectricité du haut Churchill qui est plus rentable pour le Québec que pour Terre-Neuve.

Stephen McNeil réplique qu'Il est mal représenté dans cette publicité. Selon lui, ce n'est pas une question de choisir Hydro-Québec au lieu de Muskrat Falls. Il explique qu'il veut étudier toutes les options, y compris l'achat d'énergie produite au Québec.

Le chef libéral souhaite que sa province se débarrasse du monopole que détient le fournisseur d'énergie Nova Scotia Power.

Stephen McNeil voit l'offensive du NPD comme un signe que les élections pourraient être déclenchées au printemps.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.