Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

La croissance des investissements s'annonce faible en 2013

Les entreprises canadiennes pourraient bien rester assises sur leur montagne de liquidités, encore cette année. Statistique Canada anticipe des investissements de 398 milliards de dollars en immobilisations en 2013. Il s'agit d'une hausse de 1,7 % comparativement à 2012.

C'est la plus faible croissance des investissements depuis la dernière récession en 2009.

Les sociétés minières, pétrolières et gazières iront même jusqu'à réduire leurs dépenses. Des reculs sont aussi prévus dans l'industrie culturelle et l'enseignement.

En décembre dernier, l'économiste en chef de RBC Gestion mondiale d'actifs, Eric Lascelles, rappelait par écrit aux investisseurs qu'à l'échelle mondiale, les entreprises détenaient des billions de dollars en liquidités. Au Canada, selon la RBC, ces avoirs totalisaient environ 600 milliards de dollars. De l'avis d'Eric Lascelles, «

de nombreux facteurs structurels et cycliques justifient encore le maintien de réserves de liquidités assez importantes

».

De leur côté, mardi, les économistes de Desjardins ont exprimé des craintes selon lesquelles sans une forte croissance des investissements, l'économie canadienne pourrait se contracter, cette année.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.