Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

La Chine, l'Inde et le Brésil vont tirer le marché de la high-tech en 2013

La Chine, désormais deuxième marché mondial devant le Japon, de même que l'Inde et le Brésil tireront en grande partie la croissance du marché mondial de la high-tech en 2013, alors que l'Europe pâtira de sa situation économique, a estimé mercredi la fédération allemande du secteur.

"Le secteur de la high-tech demeure un important moteur de croissance dans le monde", met en avant dans un communiqué la fédération Bitkom, à quelques jours du grand salon de la high-tech Cebit, à Hanovre (nord).

Pour 2013, cette fédération professionnelle table sur une croissance de 5,1% du chiffre d'affaires du secteur pour atteindre 2.700 milliards d'euros dans le monde.

Les plus forts taux de croissance sont attendus en Inde (+13,9%), au Brésil (+9,6%) et en Chine (+8,9%), détaille le Bitkom se basant sur des chiffres de son propre institut de recherche.

Des progressions nettement plus faibles sont attendues en Europe (+0,9%) et au Japon (+1,4%), qui d'ailleurs abandonne à la Chine la place de deuxième marché de la high-tech derrière les États-Unis, dont la croissance devrait être de 6,5% cette année.

"Une croissance en Europe d'environ 1% est vu la situation économique actuelle déjà une perspective réjouissante", a estimé le président du Bitkom, Dieter Kempf, cité dans le communiqué.

En termes de part de marché, les États-Unis restent donc en première position, avec 26,8% du marché, loin devant la Chine (9,5%) qui dépasse donc pour la première fois le Japon (8,3%).

Dans son ensemble, l'Union européenne occupe 26,8% du marché mondial de la high-tech, l'Allemagne en détenant 4,5%, ce qui place le pays à la cinquième place mondiale derrière le Brésil (5%).

Se présentant comme le premier salon de la high-tech dans le monde, le salon des technologies de l'information et de la communication (Cebit) se tient du 5 au 9 mars.

maj/oaa/spi

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.