Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Jasmin Roy et Lee Hirsh, ensemble contre l'intimidation à l'école (PHOTOS/VIDÉO)

Le documentaire-choc Intimidation (Bully) de Lee Hirsch sort vendredi en DVD. Pour marquer l’occasion, le réalisateur américain était de passage à Montréal cette semaine afin de présenter – en collaboration avec la Fondation Jasmin Roy – un visionnement spécial au Musée des beaux-arts. Entrevue.

Lorsque Jasmin Roy a vu pour la première fois le documentaire Intimidation, de mauvais souvenirs ont alors resurgi. «J’ai été bouleversé, car je me suis beaucoup reconnu dans ces jeunes que l’on peut voir dans le film de Lee Hirsch. Par exemple, ce garçon qui se fait frapper par ses camarades dans le bus. C’est exactement ce que je vivais à son âge. Mon histoire me trouble encore et quand je vois aujourd’hui des jeunes souffrir comme j’ai souffert, cela me révolte», a-t-il affirmé en entrevue.

Intimidation est un documentaire poignant qui débute par le suicide violent d’un élève qui n’en pouvait plus d’être maltraité à l’école. Ensuite, on y suit durant l’année scolaire de 2009 le parcours de jeunes Américains, des filles et des garçons qui subissent des sévices de toutes sortes. Primé au dernier festival de Sundance, le film a depuis éveillé les consciences. D’ailleurs, Lee Hirsch parcourt dorénavant le monde pour sensibiliser les gens sur les effets dévastateurs de l’intimidation en milieux scolaires.

«Même si l’on en parle beaucoup, je pense sérieusement que le phénomène est en diminution. Les gens sont plus conscients des problèmes et il existe maintenant une réelle volonté d’arrêter ce genre d’agissements», a déclaré le réalisateur qui continue toujours de garder contact avec les jeunes de son documentaire.

«C’est grâce à eux que le film a pu voir le jour. Leur rôle va désormais plus loin puisqu’ils sont devenus de véritables modèles pour les autres élèves. Ils s’investissent dans le mouvement contre l’intimidation. Par exemple, Alex est devenu un garçon confiant et plein d’assurance. Il partage son expérience avec des milliers de jeunes à travers les États-Unis. Je suis content de voir qu’ils vont tous bien.»

Jasmin Roy rappelle de son côté que l’intimidation n’est pas un problème qui ne concerne que nos voisins du Sud. «Même si le documentaire se passe aux États-Unis, il faut savoir que l’intimidation fait aussi des ravages chez nous. Les cas qui nous sont rapportés dans les journaux ne sont que la pointe de l’iceberg. Rien que dans ma fondation, j’ai des centaines de personnes en détresse qui appellent pour des tentatives de suicide. Il ne faut pas oublier qu’il existe près de 10 % des jeunes québécois qui vivent de l’intimidation dans les écoles, c’est énorme!».

Selon Jasmin Roy, malgré les bonnes intentions, il manque au Québec une formation adéquate qui permettrait aux adultes d’intervenir avec efficacité. «Il existe clairement un manque de moyen et de ressource pour s’attaquer à ce terrible phénomène. Même si le milieu de l’éducation veut sincèrement diminuer l’intimidation, ils ne savent pas toujours comment le faire».

Un documentaire comme Intimidation est pour Jasmin Roy un début de solution. «Aujourd’hui, les jeunes savent qu’ils peuvent briser le silence. L’important, c’est de bien identifier le problème. On le voit bien dans le film, sans accompagnement des adultes, cela ne fonctionne pas. Dénoncer est une chose, accompagner les victimes sur le long terme en est une autre».

Intimidation (Bully) – Les Films Séville (Entertainment One) – Documentaire – 100 minutes – Sortie en salles le 1er mars 2013 – États-Unis.

Pour plus d'actualités sur le cinéma, rendez-vous sur zabmag.com.

EN IMAGES:

INOLTRE SU HUFFPOST

Intimidation

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.