Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Colère à Shediac contre la réforme de l'assurance-emploi

Environ 200 travailleurs qui s'opposent aux changements apportés au programme d'assurance-emploi ont manifesté mercredi matin à Shediac, dans le sud-est du Nouveau-Brunswick.

La manifestation a commencé vers 9 h dans l'édifice où sont situés les bureaux de Service Canada, rue Main. Les manifestants ont lancé des slogans, entonné des chants et écouté des discours pendant trois quarts d'heure.

Deux entrepreneurs ont pris la parole pour exprimer leur crainte de voir leurs employés les quitter à cause de mesures comprises dans la réforme.

Les manifestants ont ensuite défilé dans les rues en scandant des slogans contre le gouvernement Harper.

Le groupe comprenait notamment des pêcheurs et des travailleurs de la construction. Ils ont dit que les changements apportés au programme vont toucher négativement leur gagne-pain. Ils demandent au gouvernement d'abolir la réforme, qui est en vigueur depuis le 6 janvier.

Dans les Maritimes, où l'on compte un grand nombre de travailleurs occupant un emploi saisonnier, les manifestations contre la réforme sont nombreuses.

Les opposants à la réforme dénoncent les nouveaux critères d'admissibilité qui touchent particulièrement les travailleurs saisonniers, puisqu'ils sont désormais contraints d'accepter du travail dans un rayon de 100 km autour de leur résidence et consentir à des emplois offrant 70 % de leur salaire précédent. Les chômeurs qui refuseraient de se soumettre à ses nouvelles conditions risqueraient de perdre leurs prestations d'assurance-emploi.

Le gouvernement fédéral présente la réforme comme un moyen d'aider les chômeurs à trouver du travail et de stimuler l'économie.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.