NOUVELLES
27/02/2013 04:26 EST | Actualisé 29/04/2013 05:12 EDT

Caisse: Sabia assure qu'il n'a pas encore réfléchi à un renouvellement de mandat

PC

MONTRÉAL - Le président et chef de la direction de la Caisse de dépôt et placement du Québec, Michael Sabia, a assuré mercredi qu'il n'avait pas encore réfléchi à la possibilité de demander un renouvellement de son mandat, qui prend fin l'an prochain.

En mars 2009, l'ancien gouvernement libéral a accordé à M. Sabia un mandat de cinq ans.

En redressant la Caisse, l'ancien dirigeant de Bell Canada (TSX:BCE) et du Canadien National (TSX:CNR) a confondu les nombreux sceptiques, notamment au Parti québécois, qui avaient exprimé de sérieux doutes sur ses compétences au moment de sa nomination. Rappelons que l'institution avait perdu pas moins de 40 milliards $ en 2008.

Interrogé à ce sujet lors de la conférence de presse tenue pour présenter les résultats 2012 de la Caisse, mercredi, l'homme de 59 ans a répondu que pour l'instant, il avait «beaucoup d'autres choses à faire» que de songer à son avenir.

Il a ajouté qu'il allait sans doute un jour «arriver à une période de réflexion sur cette question», mais pas tout de suite.

Pendant la campagne électorale de l'été dernier, la chef péquiste Pauline Marois avait déclaré que M. Sabia allait devoir épouser les orientations de son parti à l'égard de la Caisse de dépôt, plus particulièrement en ce qui a trait à la mission de développement économique du Québec qui lui est confiée.

Or mercredi, Michael Sabia a montré bien peu d'enthousiasme pour l'une des promesses électorales du PQ: la création d'un fonds de 10 milliards $ qui serait géré par la Caisse et dont l'objectif serait de soutenir les entreprises québécoises. M. Sabia a qualifié le projet d'«hypothétique».

En décembre, cependant, le grand patron de la Caisse avait chaleureusement présenté Mme Marois avant que celle-ci prononce un discours à saveur économique à New York.