Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Budweiser accusée de diluer sa bière

Des consommateurs de la bière américaine Budweiser intentent un recours collectif contre son fabricant, la société Anheuser-Busch. Le groupe de consommateurs a déposé son recours collectif à San Francisco, en Californie, accusant la société de mettre de l'eau dans la bière pour mousser ses profits.

Les plaignants affirment qu'en ajoutant de l'eau dans la bière Anheuser-Busch peut produire un plus grand nombre d'unités. Ils soutiennent également que la Budweiser étiquetée à 5 % d'alcool est diluée comme d'autres marques telles que la Bud Ice, Bud Light Platinum et la Michelob.

Les plaignants soutiennent que la société viole ainsi les lois de la Californie et du Missouri « en étiquetant faussement le contenu en alcool de ses produits ». « Les grandes compagnies ne doivent pas mentir à leurs clients », a déclaré une des auteurs de la plainte, Nina Giampaoli, du cabinet d'avocats Mills Law Firm, « je me sens trompée. Quel que soit le produit, les gens doivent pouvoir avoir des informations fiables des sociétés sur les étiquettes. »

La plainte réclame des dommages et intérêts, d'un montant non précisé, pour tous les consommateurs qui ont acheté de la Budweiser au cours des cinq dernières années.

Basée à Saint-Louis, dans le Missouri, la société Anheuser-Busch a nié les accusations contenues dans le recours collectif, les qualifiant de « complètement fausses », selon un communiqué émis par la société. « Nos bières respectent complètement les directives concernant les boissons alcoolisées, ce qui fait de nos bières les marques les plus vendues aux États-Unis et dans le monde », poursuit le communiqué.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.