Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Attentat contre un centre des Forces armées à Trois-Rivières: une arrestation

La GRC a arrêté un suspect dans le dossier de l'attentat contre le centre de recrutement des Forces canadiennes à Trois-Rivières en 2010. L'homme, de la région des Laurentides, pourrait faire face à des accusations.

La GRC a aussi mené des perquisitions à Montréal, à Ville de Saguenay, à Saint-Hubert et dans les locaux de l'Association étudiante du Collège Lionel-Groulx à Sainte-Thérèse.

Le regroupement Initiative de résistance internationaliste avait revendiqué l'attentat.

Selon la GRC, ce regroupement aurait revendiqué trois attentats dans la province depuis décembre 2004. Le groupe aurait affirmé être responsable des actes de vandalisme commis sur un pylône d'Hydro-Québec en Estrie, en décembre 2004. En août 2006, le groupe aurait également revendiqué la responsabilité de l'explosion de la voiture d'un porte-parole de l'Institut canadien des produits pétroliers.

L'enquête pourrait mener à d'autres perquisitions, ainsi qu'à des arrestations et à des accusations criminelles, selon l'Équipe intégrée sur la sécurité nationale de la GRC responsable de l'enquête.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.