NOUVELLES
26/02/2013 09:37 EST | Actualisé 28/04/2013 05:12 EDT

Tunisie: les troubles liés aux salafistes

Rappel des principaux troubles liés aux salafistes, islamistes radicaux, depuis 2011 en Tunisie.

--2011--

- 7 oct: La diffusion par Nessma TV du film franco-iranien "Persepolis" suscite une vague de violences de la part d'extrémistes choqués par une scène où Dieu est représenté, ce que proscrit l'islam. Le 14, la maison du patron de la chaîne est attaquée.

- 28 nov: Début d'un sit-in d'étudiants et de salafistes réclamant l'accès en cours de filles portant le voile intégral à la Faculté des lettres de la Manouba, près de Tunis. De nombreux incidents ont eu lieu à cette faculté dans les mois qui suivent. Son doyen a été jugé après avoir été accusé d'avoir giflé une des jeunes filles mais le jugement n'est attendu que fin mars.

--2012--

- 27 mai: une quinzaine de personnes sont arrêtées après des violences provoquées par des salafistes qui ont incendié des postes de police et attaqué des bars dans le Nord-Ouest.

- 11-12 juin: Attaques dans plusieurs villes (un mort et une centaine de blessés) par des membres de la mouvance salafiste et des casseurs, peu après le saccage d'une exposition dont des oeuvres ont été jugées offensantes pour l'islam.

- 17 août: Quelque 200 militants radicaux, armés de bâtons et de sabres, attaquent un festival à Bizerte (nord). Il s'agit du troisième spectacle en trois jours à avoir été pris pour cible.

- 14 sept: Des manifestants dénonçant un film islamophobe, dont de nombreux salafistes jihadistes présumés, attaquent l'ambassade américaine. Quatre assaillants sont tués.

- 30 oct: Un militant salafiste présumé est tué et deux policiers sont blessés à Douar Hicher (banlieue de Tunis) lors de l'attaque de postes des forces de l'ordre.

- 3 déc : Cinq militants jihadistes sont arrêtés pour avoir incendié un important mausolée soufi en octobre.

- 10 déc : un gendarme tunisien est tué à la frontière avec l'Algérie par un groupe jihadiste. Une traque de deux semaines suit. Fin décembre, les autorités annoncent l'arrestation dans la zone de seize hommes d'un groupe lié à Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi).

- 16,17 déc : Deux salafistes meurent en prison après avoir observé une grève de la faim de deux mois pour dénoncer leur placement en détention.

--2013--

- 21 fév : deux policiers sont blessés dans un échange de tirs avec des salafistes à Sidi Bouzid. Le même jour la police annonce l'interpellation de 13 suspects et la saisie de roquettes RPG, de kalachnikovs, de munitions et d'explosifs près de Tunis

- 26 fév : le ministre de l'Intérieur Ali Larayedh annonce qu'un groupe salafiste a tué l'opposant anti-islamiste Chokri Belaïd, assassiné par balles le 6 février.

bur-alf/feb