NOUVELLES
26/02/2013 11:55 EST | Actualisé 28/04/2013 05:12 EDT

Syrie: un record de 150.000 personnes ont fui le pays en février (ONU)

Plus de 150.000 personnes, un chiffre record, ont fui les combats en Syrie en février pour se réfugier dans les pays voisins, a annoncé mardi un haut responsable de l'ONU.

Au total, "plus de 900.000 personnes ont fui vers les pays voisins, dont plus de 150.000 pour le seul mois en cours", a déclaré devant le Conseil de sécurité le secrétaire général adjoint aux affaires politiques, Jeffrey Feltman.

"La situation humanitaire empire en Syrie", a souligné M. Feltman en rappelant que selon les chiffres de l'ONU plus de quatre millions de personnes ont besoin d'aide dans le pays et deux millions ont été déplacées par le conflit, qui a fait plus de 70.000 morts en deux ans.

"Malheureusement, les belligérants restent focalisés sur une logique militaire qui ne peut engendrer que davantage de morts et de destructions", a-t-il déploré.

Les deux camps, a-t-il jugé, "ont commis des exactions qui représentent des crimes de guerre, bien que l'ampleur des exactions commises par le gouvernement dépasse largement celles dont l'opposition s'est rendue responsable".

Il a aussi souligné les risques de débordement du conflit, notamment sur le Golan où un cessez-le-feu entre Israël et la Syrie est supervisé par des observateurs de l'ONU et où des incidents se produisent régulièrement à la suite d'incursions de soldats syriens ou d'opposants armés dans la zone de séparation. "Ces derniers jours, la zone de séparation a connu une nette augmentation de ces confrontations", a-t-il indiqué sans donner de détails.

"Il incombe en priorité au gouvernement syrien d'assurer la sécurité du personnel de l'ONU dans cette zone", a affirmé M. Feltman. Il a aussi demandé aux "pays qui ont de l'influence" sur l'opposition armée syrienne d'intervenir auprès d'elle afin qu'elle "assure la liberté de mouvement et la sécurité du personnel de la FNUOD" (Force de l'ONU chargée de l'observation du désengagement entre la Syrie et Israël.

L'ONU a annoncé lundi qu'un membre de la FNUOD était porté disparu.

La FNUOD compte 1.100 soldats et personnels civils originaires d'Autriche, de Croatie, d'Inde, du Japon et des Philippines.

avz/lor