NOUVELLES
26/02/2013 07:31 EST | Actualisé 28/04/2013 05:12 EDT

Nouvelle consultation en vue pour l'îlot Irving

Le Conseil de quartier Saint-Jean-Baptiste et le promoteur GM Développement vont tenter d'en arriver à une solution pour dénouer l'impasse dans le projet de l'Îlot Irving.

Une nouvelle consultation publique devrait avoir lieu à l'initiative du conseil de quartier qui souhaite élargir le processus de consultation pour joindre un maximum de citoyens. GM Développement projette de construire un immeuble à condos sur le stationnement voisin de la caserne de pompier sur la rue Saint-Jean, mais le projet rencontre une forte opposition.

La conseillère du district du Faubourg, Chantale Gilbert, ne sait pas encore quelle forme prendra la consultation, mais elle salue cette démarche. « C'est le conseil de quartier et GM Développement qui vont tenir ces consultations-là ensemble. Ce qui est souhaité là-dedans, c'est que ce ne soit pas toujours les mêmes personnes qu'on entende, les opposants en l'occurrence. »

Lors d'un référendum l'an dernier, près de 54 % des citoyens ont voté contre un changement de zonage pour permettre la réalisation du projet à pallier atteignant jusqu'à neuf étages incluant des logements et des commerces. En septembre, GM Développement est revenu à la charge en proposant la construction d'un immeuble de six étages, mais sans les logements sociaux prévus initialement. Encore une fois, les citoyens ont rejeté cette version du projet préférant maintenir le zonage actuel à quatre étages.

Citoyens déçus

La conseillère Chantale Gilbert croit que la version à six étages sera de nouveau soumise à la consultation. GM Développement a déjà fait savoir qu'un projet à quatre étages qui respecte le zonage actuel ne fait pas partie des plans. « Eux, ça ne les intéresse pas de développer un quatre étages parce qu'ils ne sont pas capables du tout d'ajouter de valeurs ajoutées au bâtiment », explique-t-elle.

Pour leur part, des résidents du quartier s'inquiètent de cette nouvelle démarche de consultation initiée par le conseil de quartier. Marc Boutin fait partie de ceux qui ont contesté les deux projets proposés par GM Développement. « Moi, je vois ça comme de l'acharnement antidémocratique. Ça fait deux fois qu'on subit les affres d'un référendum et ensuite d'une assemblée publique et là on revient à la charge. Il y a quelque chose qui ne marche pas », affirme Marc Boutin.

Le Conseil de quartier a reçu une somme de 2000 $ de l'arrondissement de La Cité-Limoilou pour tenir une nouvelle consultation. GM Développement investira entre 4000 et 5000 $ de son côté.