NOUVELLES
26/02/2013 03:50 EST | Actualisé 28/04/2013 05:12 EDT

Mondial-2014/hooliganisme: Platini met en garde la Croatie et la Serbie

Le président de l'UEFA Michel Platini a mis en garde mardi la Croatie et la Serbie avant leur premier match de qualifications au Mondial-2014 le 22 mars à Zagreb et a appelé les gouvernements des deux pays à lutter contre le hooliganisme.

"Nous avons besoin de votre aide plus que jamais. L'avenir du football croate (serbe, selon la version de la lettre envoyée à Belgrade) en dépendra en grande partie", a écrit Michel Platini.

Dans les lettres similaires envoyées au Premier ministre croate, Zoran Milanovic, et à son homologue serbe, Ivica Dacic, M. Platini a demandé leur aide dans la lutte contre la violence des supporteurs.

Dans le cadre du groupe A, les équipes des deux pays voisins s'affronteront le 22 mars à Zagreb, pour la première fois depuis le conflit serbo-croate (1991-95), à l'époque de la décomposition de l'ex-Yougoslavie.

Le match retour sera disputé le 6 septembre à Belgrade.

La Fédération croate de football a convenu avec la fédération serbe de ne pas organiser de déplacement pour les supporteurs lors des deux rencontres, afin d'éviter des incidents entre les fans des sélections des deux ex-républiques yougoslaves.

"L'UEFA est extrêmement préoccupée par toute forme de violence" survenue lors de certains matches disputés par des équipes croates et serbes dans des compétitions qu'elle a organisées, affirme M. Platini.

Il demande aux MM. Milanovic et Dacic d'organiser en mars des réunions des "plus hauts représentants" de leurs gouvernement et des fédérations de football nationales avec le président de la Commission des stades et de la sécurité de l'UEFA Frantisek Laurinec pour discuter du problème du hooliganisme.

M. Platini avait par le passé brandi la menace d'exclusion des équipes croates et serbes des compétitions internationales si les autorités des deux pays ne s'en prenaient pas au problème du hooliganisme.

Les fédérations des deux pays ont été punies à plusieurs occasions par l'UEFA en raison du comportement raciste ou de la violence des supporteurs.

ljv/ks/rus/bm