NOUVELLES
26/02/2013 01:56 EST | Actualisé 27/04/2013 05:12 EDT

L'industrie de la viande chevaline affaiblie par le scandale en Europe

Le scandale européen lié à la vente de boulettes d'Ikea contenant de la viande de cheval nuirait à l'industrie albertaine.

Un vendeur de chevaux destinés aux abattoirs, Bruce Flewelling, affirme avoir remarqué une baisse de revenus dans l'industrie de la viande chevaline de la province. Il explique que certains pays attendent toujours la clarification du scandale européen avant d'importer ce type de viande à nouveau.

Deux usines de la province abattent des chevaux, une à Fort Macleod et une autre à Lacombe. Elles traitent des dizaines de milliers de chevaux par année et vendent leur viande dans des pays comme la Belgique, la France et le Japon, explique M. Flewelling.

Il ajoute que les animaux abattus sont des quarter horses d'âge avancé ou des surplus provenant de réserves autochtones. Il affirme aussi qu'aucun cheval n'est spécifiquement élevé pour être abattu en Alberta.

M. Flewelling est toutefois optimiste et pense que le marché de viande chevaline se relèvera dès que la controverse s'estompera en Europe.