NOUVELLES
26/02/2013 03:25 EST | Actualisé 28/04/2013 05:12 EDT

Les ventes de maisons neuves ont bondi aux États-Unis en janvier

WASHINGTON - Les ventes de maisons neuves ont grimpé d'environ 16 pour cent de décembre à janvier aux États-Unis, atteignant leur plus haut niveau depuis juillet 2008.

Cette hausse s'est chiffrée par des ventes annuelles désaisonnalisées de 437 000, selon le département américain du Commerce, ce qui témoigne d'une accélération de la reprise du secteur de l'immobilier.

Il s'agit du plus fort taux de croissance en près de 20 ans. Et les ventes de décembre ont été révisées à la hausse, passant de 369 000 à 378 000.

La constance de la création d'emplois et la faiblesse quasi record des taux hypothécaires encouragent les Américains à acheter des maisons. L'an dernier, les ventes de résidences précédemment occupées ont grimpé à leur plus haut niveau en cinq ans.

Au même moment, le nombre de domiciles de seconde main sur le marché est à son plus bas en 13 ans. Cette pénurie pousse la demande de maisons neuves à la hausse. L'an dernier, les nouvelles mises en chantier étaient à leur plus fort en quatre ans.

La disponibilité de nouvelles habitations en vente est demeurée inchangée à 150 000 le mois dernier, à peine supérieure aux données du mois d'août, soit 143 000 — la plus faible de l'histoire depuis le début de ces collectes de données, en 1963.

Au rythme actuel des ventes, il faudrait compter seulement 4,1 mois pour écouler le nombre de maisons sur le marché. La faiblesse des stocks devrait entraîner de nouvelles mises en chantier.

Bien que les nouvelles résidences représentent moins de 20 pour cent du marché dans le secteur de l'immobilier, elles ont un impact significatif sur l'économie. Chaque construction de maison neuve créée en moyenne trois emplois et génère des revenus fiscaux d'environ 90 000 $, d'après les données de l'Association nationale des constructeurs d'habitations.