NOUVELLES
26/02/2013 05:40 EST | Actualisé 28/04/2013 05:12 EDT

Le directeur de la candidature olympique d'Istanbul veut le retour de la lutte

LONDRES - Le directeur de la candidature d'Istanbul pour les Jeux olympiques de 2020 espère que la lutte sera réintégrée dans le programme du Comité international olympique si jamais leur proposition est retenue.

Le comité exécutif du CIO a choisi ce mois-ci de retirer la lutte des JO de 2020, même si la décision finale sera prise lors d'une assemblée à Buenos Aires, en Argentine.

C'est aussi à ce moment que sera déterminée l'identité de la ville-hôte qui organisera les JO dans sept ans, dont les finalistes sont Istanbul, Madrid et Tokyo.

L'une des cinq médailles de la Turquie aux Jeux de Londres a été obtenue en lutte — le bronze — et le seul disque doré du pays aux Jeux de Pékin en 2008 fut remporté dans cette discipine, qui est née en Grèce antique.

La fédération internationale de lutte a été prise par surprise par la décision du comité exécutif du CIO, et devra maintenant se battre avec sept autres sports pour un poste au programme olympique de 2020: le baseball et le softball, le squash, le wakeboard, l'alpinisme, les sports en patins à roues alignées et les arts martiaux jumelant le karaté et le wushu.