NOUVELLES
26/02/2013 03:00 EST | Actualisé 28/04/2013 05:12 EDT

Kerry et Lavrov discutent du conflit syrien lors de leur première rencontre

BERLIN - Le secrétaire d'État américain John Kerry et son homologue russe Sergueï Lavrov se sont réunis pour la première fois mardi à Berlin, discutant pendant plus d'une heure de la guerre civile en Syrie et d'autres problèmes.

La porte-parole du département d'État américain, Victoria Nuland, a révélé que les deux hommes avaient passé près de deux heures ensemble et avaient consacré la moitié de ce temps à la situation en Syrie.

MM. Kerry et Lavrov ont notamment parlé de la mise en oeuvre d'une entente conclue à Genève visant à amener le régime syrien et les rebelles à créer un gouvernement de transition qui prendra la relève du président Bachar el-Assad après son départ.

Cette réunion s'est déroulée deux jours avant la tenue à Rome d'une rencontre durant laquelle des dizaine de pays discuteront avec l'opposition syrienne pour tenter de trouver une issue au conflit qui a coûté la vie à près de 70 000 personnes. La Russie ne participera pas à cet événement.

Sergueï Lavrov a affirmé aux médias russes que sa discussion avec John Kerry avait été plutôt positive et qu'il avait le sentiment que l'administration Obama essaierait de jouer un rôle plus constructif sur la scène internationale dans le cadre de son deuxième mandat.

De passage à Moscou lundi, le ministre syrien des Affaires étrangères avait annoncé que le régime Assad était prêt à dialoguer avec les insurgés.

La Coalition de l'opposition syrienne a exprimé des doutes par rapport à la volonté de l'Occident de lui prêter main-forte et a menacé de boycotter la rencontre dans la capitale italienne avant de changer d'avis grâce à l'intervention de M. Kerry.

Elle a maintenant l'intention d'assister à la réunion et espère recevoir de l'aide concrète, notamment sur le plan militaire, ce que les États-Unis et les autres pays ont refusé jusqu'à présent de lui donner.

Berlin est le deuxième arrêt après Londres du premier voyage à l'étranger de John Kerry en tant que secrétaire d'État, un périple qui le mènera dans un total de neuf pays de l'Europe et du Moyen-Orient.