NOUVELLES
26/02/2013 03:51 EST | Actualisé 28/04/2013 05:12 EDT

Fusillade de Cleveland: un adolescent de l'Ohio, Thomas "TJ" Lane, plaide coupable de meurtre

AP
T.J. Lane is escorted into the Geauga county courthouse Tuesday, Feb. 26, 2013, in Chardon, Ohio. Lane, 18, charged with killing three students at an Ohio high school a year ago, will enter a guilty plea during a court hearing later Tuesday morning, said attorney Ian Friedman. Lane's appearance in the courtroom comes one day before the anniversary of the deadly shootings at Chardon High School, east of Cleveland. (AP Photo/Tony Dejak)

Un adolescent de l'Ohio a plaidé coupable mardi pour avoir tué trois élèves et en avoir blessé trois autres lors d'une fusillade commise dans son lycée de Cleveland l'année dernière.

Aujourd'hui âgé de 18 ans, Thomas "TJ" Lane avait d'abord plaidé non coupable et s'était dit irresponsable pour cause de maladie mentale. Mais à la veille du premier anniversaire de la fusillade, survenue le 27 février 2012, il a changé de position.

Ce jour-là, il avait surgi armé d'un pistolet dans la cafétéria du lycée Chardon et avait tiré une dizaine de balles, avant de fuir la scène où gisaient plusieurs personnes.

Un officier de police l'avait retrouvé un kilomètre plus loin, assis dans un fossé, vêtu d'un tee-shirt sur lequel était écrit "Killer" (tueur), selon un journal local.

Devant le juge mardi, TJ Lane n'a pas davantage expliqué son acte que le jour des faits, selon une vidéo publiée sur le site du journal local Cleveland Plain Dealer.

Interrogé sur ses motivations par la police le jour du crime, TJ Lane avait alors répondu: "Je ne sais pas", ajoutant qu'il ne connaissait pas ses victimes.

Comme dans d'autres événements similaires, le profil de ce jeune blanc a fait l'objet de multiples analyses. Il a été décrit comme un "marginal" qui se faisait bizuter et qui aurait publié des messages sur ses comptes Twitter et Facebook interprétés comme des signes avant-coureurs de son passage à l'acte.

Le jeune homme vivait avec son grand-père après que son père, au passif duquel figurent violence domestique et prison, a reçu l'ordre de se tenir éloigné de lui.

Un médecin psychiatre avait témoigné des problèmes mentaux de l'adolescent, qui souffre notamment de dépression, d'hallucinations et d'épisodes psychotiques.

Lors du jugement prévu le 19 mars, le juge déclarera si Thomas Lane doit passer le reste de sa vie derrière les barreaux ou s'il pourra obtenir une liberté conditionnelle au terme de 26 ans de prison.

La dernière fusillade dans une école, survenue en décembre dans le Connecticut et où 20 enfants sont morts, a suscité un projet de loi de réglementation des armes à feu présenté par le président Barack Obama.

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Fusillades et suicides dans les écoles américaines Voyez les images