NOUVELLES
26/02/2013 05:18 EST | Actualisé 28/04/2013 05:12 EDT

Coupes budgétaires: les États-Unis relâchent des immigrants illégaux

WASHINGTON - Moins d'une semaine avant que le gouvernement américain ne soit frappé par une série de compressions budgétaires automatiques, le département de la Sécurité intérieure a commencé à libérer des immigrants illégaux détenus dans différentes prisons à travers les États-Unis, a annoncé mardi le Service de l'immigration et des douanes (ICE).

Gillian Christensen, une porte-parole de l'ICE, a expliqué que l'agence avait passé en revue le dossier de plusieurs centaines d'immigrants emprisonnés et que ceux-ci avaient été relâchés durant la dernière semaine. Ils ont été placés en liberté surveillée, un système que Mme Christensen a qualifié de plus efficace sur le plan des coûts.

Elle a affirmé que la priorité de l'ICE en matière de détention demeurait les criminels et les autres individus représentant une menace pour la sécurité publique. La porte-parole n'a toutefois pas précisé le nombre d'immigrants qui avaient été libérés ni fourni les noms des prisons où ils avaient séjourné.

Les immigrants relâchés font toujours l'objet d'un processus de déportation, a ajouté Gillian Christensen.

Ces libérations constituent le premier impact tangible des importantes coupes budgétaires qui doivent entrer en vigueur vendredi.

L'administration Obama a lancé plusieurs avertissements concernant les conséquences de ces compressions et la secrétaire à la Sécurité intérieure, Janet Napolitano, a prévenu lundi que les principales activités de son département, comme la sécurité des frontières et celle des aéroports, seraient touchées.