NOUVELLES
26/02/2013 10:32 EST | Actualisé 28/04/2013 05:12 EDT

Coupe d'Allemagne-Quart de finale: Bayern-Dortmund, question de suprématie

Le jour de son 113e anniversaire, le Bayern Munich, leader incontesté du championnat, recevra mercredi (20h30) le Borussia Dortmund, son dauphin, lors d'un choc qui clôturera les quarts de finale de la Coupe d'Allemagne.

Entre le Bayern, en route vers un 23e sacre en championnat, et le Borussia, double champion d'Allemagne en titre mais relégué à 17 points cette saison, ce duel opposera "les deux meilleures équipes allemandes de ces dernières années", selon Jupp Heynckes, l'entraîneur munichois.

En 2013, avec sept victoires en sept matches, le Bayern marche sur l'eau. La semaine passée, l'ogre bavarois a corrigé Arsenal à Londres (1-3) en huitièmes de finale aller de la Ligue des champions. Avant d'étriller à domicile le Werder Brême (6-1), sa 19e victoire sur 23 possibles en Bundesliga.

Du côté de Dortmund, tenant de la Coupe d'Allemagne, ça rigole un peu moins. Plus aussi virevoltant que par le passé, le BVB a enregistré son septième match nul de la saison en D1, à Mönchengladbach (1-1), l'ancien club de son joyau offensif Marco Reus.

L'entraîneur Jürgen Klopp garde malgré tout confiance: "Ce sera pour nous comme un match de Ligue des champions à l'extérieur. Nous savons que nous faisons partie des rares équipes sur la planète à pouvoir battre le Bayern. Si tu es à 98%, tu ne peux pas. Mais à 100%, tout est possible."

Vaincre le Bayern, Dortmund en est capable. A part une défaite en Super Coupe d'Allemagne l'été dernier (2-1), il reste sur une série de cinq victoires et un nul contre le "Rekordmeister" depuis octobre 2010.

Parmi les plus mémorables figure celle en finale de la Coupe d'Allemagne 2012 (5-2) avec un triplé de Robert Lewandowski qui fait l'objet de rumeurs de transfert en Bavière.

La saison prochaine, Heynckes n'entraînera plus le Bayern, laissant la main à l'Espagnol Pep Guardiola. Le technicien de 67 ans, qui vient de fêter son 1.000e match de Bundesliga (joueur + entraîneur), n'a donc plus de temps à perdre pour soulever le +Pokal+ qu'il n'a encore jamais gagné sur un banc de touche.

"La Coupe fait partie de nos objectifs, même si nous avions dit avant la saison que notre priorité serait la Bundesliga, explique-t-il. Nous avons maintenant une avance considérable en championnat, et nous sommes bien équipés pour un combat en Coupe. Mon équipe a une telle confiance en soi. Elle marque beaucoup de buts, et en encaisse peu (8 en championnat, ndlr). Dans les matches à élimination directe, c'est décisif."

Pour optimiser les chances, Heynckes a mis au repos six cadres contre Brême, dont Schweinsteiger, Kroos, Müller et Mandzukic. Ce qui n'a pas empêché une victoire sur un score de tennis (6-1), avec entre autres un doublé de Mario Gomez, pour une fois titularisé, et un but de Franck Ribéry.

Expulsé au tour précédent contre Augsbourg, le Français, chouchou de l'Allianz Arena, ne pourra pas défier Dortmund. Ni le prochain adversaire en cas de qualification...

str/sg/bm