NOUVELLES
26/02/2013 07:39 EST | Actualisé 28/04/2013 05:12 EDT

Benoît XVI portera le titre de «pape émérite» après son départ

VATICAN, État de la Cité du Vatican - Le pape Benoît XVI sera fera appeler «pape émérite» après son départ et continuera à porter une soutane blanche, a annoncé mardi le Vatican, avivant ainsi les inquiétudes au sujet des possibles conflits qui pourraient découler de l'existence d'un pontife en fonction et d'un autre à la retraite.

Le titre et l'habit de Benoît XVI ont fait l'objet de plusieurs débats depuis qu'il a surpris le monde en annonçant sa démission, qui prendra effet jeudi, devenant le premier pape à quitter son poste en 600 ans.

Le porte-parole du Vatican, le père Federico Lombardi, a affirmé que c'était le Saint-Père lui-même qui avait choisi de se faire appeler «votre sainteté Benoît XVI, pape émérite» ou «votre sainteté Benoît XVI, pontife romain émérite» après avoir consulté quelques personnes.

M. Lombardi a dit ne pas savoir pourquoi le pape avait laissé tomber son autre titre, soit évêque de Rome.

Après l'annonce du départ de Benoît XVI il y a deux semaines, les représentants du Vatican avaient laissé entendre que, une fois à la retraite, le pontife reprendrait probablement la soutane noire et serait désigné comme «l'évêque émérite de Rome» afin de ne pas créer de confusion par rapport à son successeur.

La décision de Benoît XVI de se faire appeler «pape émérite» et de continuer à se vêtir en blanc alimente les craintes exprimées en privé par certains cardinaux concernant le côté étrange d'avoir deux papes vivant tous les deux au Vatican.

Autre sujet d'inquiétude: le fait que le fidèle secrétaire de Benoît XVI, Mgr Georg Gaenswein, servira les deux pontifes, vivant avec l'ancien pape au monastère où il se retirera et travaillant pour le nouveau pape durant le jour.

Interrogé sur les risques de conflits, le père Federico Lombardi a semblé sur la défensive, soutenant que ces décisions étaient le fruit d'une longue réflexion et qu'elles avaient probablement été prises en raison de leur simplicité.

Le porte-parole du Vatican a aussi révélé que le Collège des cardinaux ne se réunirait pas avant lundi puisque la convocation officielle ne sera envoyée que vendredi, première journée où le Saint-Siège sera officiellement vacant.

Le Collège devra notamment fixer une date pour le début du conclave qui permettra d'élire un nouveau pape. Au total, 115 cardinaux de moins de 80 ans sont attendus à Rome pour voter.

Lundi, Benoît XVI avait modifié les règles régissant la tenue du conclave afin que les cardinaux puissent se rassembler plus tôt pour choisir son successeur, laissant tomber le délai traditionnel de 15 jours assurant la transition entre deux pontificats.