NOUVELLES
25/02/2013 01:37 EST | Actualisé 27/04/2013 05:12 EDT

Syrie: 53 soldats et rebelles tués en 24h dans la province d'Alep (ONG)

Au moins 30 soldats syriens et 23 rebelles ont été tués en 24 heures de combats dans l'ouest de la province d'Alep (nord), où des insurgés ont abattu un hélicoptère de l'armée, a rapporté l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

A travers le pays, les violences ont fait lundi au moins 92 morts, selon un bilan provisoire de cette organisation basée au Royaume-Uni et s'appuyant sur un vaste réseau de militants et de sources médicales civiles et militaires.

La plupart des combattants tués dans la province d'Alep sont tombés autour de l'académie de police de Khan al-Assal, théâtre d'affrontements acharnés depuis plusieurs jours, selon la même source.

"Les insurgés ont pris le contrôle d'un immeuble où s'étaient retranchés des soldats du régime après des combats féroces", et ont pris en otage "des dizaines de membres armés des comités populaires pro-régime", a rapporté l'OSDH.

Le quotidien al-Watan, proche du régime, a pour sa part affirmé lundi que "les membres de l'académie de police (avaient) repoussé pour la deuxième journée consécutive les attaques intensives des hommes armés", qui avaient subi des "pertes considérables".

Au nord d'Alep, un hélicoptère s'est écrasé et a explosé au sol après avoir été touché près de l'aéroport militaire de Mingh, assiégée depuis des mois par des rebelles qui l'attaquent avec des roquettes artisanales dans le cadre d'une campagne pour prendre le contrôle des aéroports, selon l'OSDH.

Un habitant de la zone joint par l'AFP a précisé que l'hélicoptère avait été abattu alors qu'il essayait d'atterrir sur la base.

Si les insurgés ont chassé les forces du régime de larges territoires dans les provinces d'Alep, Idleb (nord-ouest), Raqqa (nord) et Hassaké (nord-est), ils restent sous la menace de bombardements de l'aviation ou de tirs de missiles.

Lundi, des avions de guerre ont bombardé des villages du Jabal Zawiya, dans la province d'Idleb, faisant au moins 8 morts, et des banlieues sud-est et est de Damas, tuant 10 civils dont deux enfants, a ainsi rapporté l'OSDH.

Dans la capitale, les troupes loyalistes ont bombardé Jobar, un bastion de l'opposition, tuant un adulte et une fillette, des combats ont éclaté dans le quartier de Qadam et une enfant a été tuée par un tir de mortier près du camp de réfugiés palestiniens de Yarmouk, selon la même source.

Le quotidien al-Watan a aussi annoncé lundi que des obus de mortier étaient tombés dimanche "sur les églises de Damas".

"Des terroristes ont tiré dimanche des obus de mortier sur l'église latine (dans le vieux-Damas), entraînant des dégâts matériels et blessant une femme. Ils ont également tiré un obus de mortier sur les maisons à Qassaa, provoquant aussi des dégâts matériels", selon al-Watan.

bur-rm-ser/ram-fc/cco