POLITIQUE
25/02/2013 06:26 EST | Actualisé 27/04/2013 05:12 EDT

Redécoupage électoral: l'Est du Québec conservera ses quatre comtés

CP

OTTAWA - La Gaspésie peut pousser un soupir de soulagement, puisque la région devrait conserver son actuel poids politique à la Chambre des communes.

La Commission de délimitation des circonscriptions électorales fédérales pour le Québec avait d'abord envisagé de supprimer l'une des quatre circonscriptions de l'Est du Québec, avant de se raviser.

Dans son rapport soumis lundi au Directeur général des élections, la commission indépendante n'abolit aucun comté, même si elle redessine certains tracés. Pour le député bloquiste de Haute-Gaspésie-La Mitis-Matane-Matapédia, Jean-François Fortin, qui voyait sa circonscription disparaître dans le scénario original, il s'agit d'une véritable victoire.

«Il y a deux gains importants qu'on peut soulever: c'est le retour d'un comté additionnel qui nous permet de maintenir notre poids politique, et le respect de l'intégrité des MRC», a-t-il noté.

«On doit se rappeler que dans le premier scénario, les commissaires avaient scindé des MRC qui avaient à relever de deux comtés fédéraux différents», a signalé le député.

Lui et ses collègues néo-démocrates de la région, Guy Caron, Philip Toone et François Lapointe, avaient fait front commun pour dénoncer la suppression d'un comté dans la première proposition, ce qui faisait en sorte que les trois comtés restants devenaient les trois plus populeux au Québec.

«Nous sommes quatre: si on perdait un comté, c'est 25 pour cent de notre représentativité qui s'en allait. D'apprendre que nos initiatives ont permis de maintenir les quatre comtés, ça nous rend très heureux», a indiqué le député néo-démocrate de L'Islet-Kamouraska-Rivière-du-Loup, François Lapointe.

À l'issue du recensement, tous les dix ans, le Canada revoit sa carte électorale et tente de faire en sorte que l'on dénombre dans chaque circonscription environ 100 000 habitants.

Aux prochaines élections fédérales, le Québec comptera trois comtés de plus, qui seront greffés aux banlieues de Montréal, Châteauguay–Lacolle, Terrebonne et Mirabel. Ottawa a également accordé 15 sièges de plus à l'Ontario, alors que la Colombie-Britannique et l'Alberta auront chacun six comtés supplémentaires.

La Commission avait tenu des audiences publiques sur le sujet au Québec l'automne dernier.