NOUVELLES
25/02/2013 02:05 EST | Actualisé 26/04/2013 05:12 EDT

Les urgences de Québec débordent

Les urgences de Québec sont particulièrement achalandées pour cette période de l'année. Près de 300 patients sont hospitalisés dans les six hôpitaux de la ville, lesquels ont pourtant une capacité d'accueil de 176 civières.

Plus d'une centaine de personnes attendent à l'urgence depuis plus de 24 heures.

La situation est particulièrement critique à l'Hôpital du Saint-Sacrement, qui accueille actuellement 50 patients, alors que la capacité de son urgence est de 22 places. Les ambulances ont d'ailleurs été détournées du centre hospitalier pendant une heure, lundi, afin de donner un répit au service d'urgence.

À l'Hôpital de l'Enfant-Jésus, 83 patients sont dénombrés pour une capacité de 48 et le Centre hospitalier de l'Université Laval (CHUL) doit composer avec 19 patients de plus que les 43 d'usage.

Des civières sont toutefois disponibles au Jeffery Hale et à l'Hôpital Chauveau.

Ce débordement ne serait toutefois pas attribuable à l'éclosion d'une maladie particulière. « On n'a pas vraiment de situation d'éclosion quelconque. Donc, c'est multifactoriel. On a des patients qui se retrouvent malades et qui ont besoin de lits, puis on est déjà surchargés sur nos étages », indique Geneviève Dupuis, porte-parole du Centre hospitalier affilié universitaire de Québec.

Cette dernière ajoute que la situation n'est pas beaucoup plus reluisante pour les services d'urgences en santé mentale. « C'est difficile. À Saint-Sacrement, on était au double de la capacité ce matin. On a huit lits à l'urgence de santé mentale à Saint-Sacrement. On avait 16 patients ce matin. Donc, ça veut dire que huit patients à l'urgence en santé mentale se retrouvaient à l'urgence physique », précise-t-elle.

Au plus fort de l'indice d'activité grippale, en décembre, les urgences accueillaient en moyenne 220 patients.