NOUVELLES
25/02/2013 05:22 EST | Actualisé 27/04/2013 05:12 EDT

Les banques les plus importantes au pays traverseront une année pleine de défis

TORONTO - Les banques les plus importantes au pays traverseront vraisemblablement une année 2013 pleine de défis, alors qu'augmente le crédit à la consommation et que persiste la faiblesse de l'économie, avancent des analystes.

La combinaison des deux facteurs pourrait faire ombrage à ce qui devrait être de bons résultats financiers pour le premier trimestre, que la plupart des banques commenceront à dévoiler cette semaine.

Les analystes s'attendent à ce que la majorité des grandes banques augmentent leur dividende.

Les préoccupations entourent essentiellement les opérations bancaires de détail canadiennes, la partie des activités bancaires dédiée aux consommateurs, qui s'était bien tirée d'affaire ces dernières années. Cette division pourrait peser lourdement sur la croissance générale des banques, alors que les Canadiens font face à des niveaux d'endettement sans précédent et que le marché de l'habitation commence à retomber.

Le mois dernier, le chef de la direction de la Banque Royale (TSX:RY), Gord Nixon, a affirmé que l'institution connaissait une baisse des prêts hypothécaires en raison du ralentissement du marché de l'habitation. Même si le marché devrait demeurer solide, les prêts vont probablement ralentir, a-t-il affirmé.

La Banque de Montréal (TSX:BMO) sera la première à dévoiler ses résultats trimestriels, mardi. Les analystes consultés par Thomson Reuters s'attendent en moyenne à un bénéfice net par action de 1,47 $ et à des revenus de 3,88 milliards $.

Jeudi, la Banque Royale devrait faire état de profits de 1,32 $ par action sur des revenus de 7,6 milliards $. En ce qui a trait à la Banque TD (TSX:TD), les prévisions visent un bénéfice net de 1,93 $ par action et des revenus de six milliards $.

La Banque CIBC (TSX:CM) et la Banque Nationale (TSX:NA) seront surveillées de près car toutes deux dépendent largement de leurs activités bancaires canadiennes, qui pourraient les rendre vulnérables face au ralentissement.

La CIBC, dont les résultats seront connus jeudi, devrait annoncer un bénéfice net de 2,08 $ par action et des revenus de 3,22 milliards $, selon les analystes.

La Banque Nationale devrait réaliser des profits de 2,01 $ par action sur des revenus de 1,28 milliard $, toujours selon les prévisions des spécialistes.

La Banque Scotia (TSX:BNS) sera la dernière des grandes banques à dévoiler ses résultats, le 5 mars. Les analystes prévoient pour elle un bénéfice net de 1,26 $ par action et des revenus de 5,04 milliards $.