VIDEO
25/02/2013 05:23 EST | Actualisé 27/04/2013 05:12 EDT

Les 30 ans de la mort de Tennessee Williams

Le 25 février 1983, Tennessee Williams, un des plus grands dramaturges américains du 20e siècle, mourait dans des circonstances nébuleuses dans un hôtel de New York.

Du Mississippi rural aux grandes scènes de Broadway, la vie et la carrière de l'auteur de théâtre sont dignes d'un scénario de Hollywood, que ses pièces ont d'ailleurs souvent inspiré.

Williams a connu le succès dans la jeune trentaine avec la pièce autobiographique The glass menagerie, montée à Chicago, puis à New York. Cette première réussite a été suivie de la triomphale A streetcar named Desire, qui lui a valu un prix Pulitzer en 1948. L'adaptation cinématographique de cette pièce, avec Vivien Leigh et Marlon Brando, a également connu un grand succès. Le film, paru en 1951, est souvent considéré comme un des plus importants de la cinématographie américaine.

Les années 1950 ont été fastes pour le dramaturge. En plus de lui valoir de nombreuses récompenses, dont trois prix de la critique new-yorkaise (New York Drama Critics' Circle Awards), plusieurs de ses pièces sont passées de la scène au grand écran. Camino Real, Cat on a hot tin roof, Orpheus descending et Sweet bird of youth ont toutes été adpatées au cinéma.

Pour nourrir son écriture, Williams s'est établi dans plusieurs grandes villes du monde, dont Rome, Barcelone et Londres.

En 1963, la mort de son partenaire de vie, Frank Merlo, a plongé l'auteur dans une dépression qu'il n'est jamais vraiment parvenu à guérir. Sa dépendance aux antidépresseurs, aux drogues et à l'alcool a grandement affecté son travail.

Dans les années 1970, plusieurs de ses pièces ont été accueillies froidement par la critique. Ces échecs ont maintenu Williams dans une dépression profonde.

Le 25 février 1983, le corps du dramaturge a été retrouvé dans sa chambre d'hôtel, à New York. La cause officielle du décès, quoique encore contestée, est la suffocation. Intoxiqué, Williams se serait étouffé avec le bouchon d'une bouteille de gouttes ophtalmiques.

Voici un extrait du film A streetcar named Desire (Un tramway nommé Désir).