NOUVELLES
25/02/2013 05:19 EST | Actualisé 27/04/2013 05:12 EDT

Le retour d'Alexander Semin soulève des réactions partagées chez les Capitals

ARLINGTON, États-Unis - Les vieux copains que sont Alexander Ovechkin et Alexander Semin prévoient aller casser la croûte ensemble lundi soir, à la veille de l'important match que doivent se livrer les Capitals de Washington et les Hurricanes de la Caroline.

On peut avancer sans peur de se tromper que Troy Brouwer ne les accompagnera pas.

Brouwer a lancé quelques flèches à l'endroit de l'éthique de travail de Semin après l'entraînement des Caps, lundi, remettant à l'avant-scène la réputation qu'avait l'énigmatique Russe au cours de ses sept saisons à Washington.

Les Capitals ont finalement décidé de laisser aller Semin l'été dernier, et il a paraphé une entente à titre de joueur autonome avec les Hurricanes.

«Pour les soirs où il voulait jouer, sa touche de marqueur nous manque, a dit Brouwer. Mais je pense qu'on se débrouille plutôt bien sans lui. (...) Certains soirs, on ne savait même pas s'il allait se présenter à l'aréna. C'est difficile de jouer avec des gars commne ça, car vous ne savez pas ce qu'ils vous donneront.»

Brouwer admet cependant que sous les ordres de Bruce Boudreau, les Caps avaient une attitude plutôt désinvolte.

L'attaquant des Caps a fait ces déclarations à la veille d'un match qui pourrait aider les Capitals à se relancer dans la course au titre de la section Sud-Est. L'équipe représente l'une des surprises de ce début de saison écourtée, mais pas pour les bonnes raisons. Les Caps ont perdu 11 de leurs 17 premiers matchs, mais ils viennent de livrer toute une performance dans un gain de 5-1 contre les Devils du New Jersey ponctué de trois buts d'Ovechkin.

La semaine qui vient pourrait bien être déterminante pour les Caps. Une victoire mardi les rapprocherait à quatre points des Hurricanes, premiers de la section. Ils affronteront également les Jets de Winnipeg, des rivaux de section, ainsi que les Flyers de Philadelphie.

Semin joue bien pour les Hurricanes — ses 14 points le placeraient à égalité avec Ovechkin, au deuxième rang des Caps. Ce dernier croit d'ailleurs que son ami «voudra montrer aux Caps que c'était une erreur de le laisser partir».

Comme l'a expliqué Brouwer, il n'était jamais garanti que Semin se présenterait motivé. L'ex-attaquant des Capitals Matt Bradley a déjà dit que Semin «pourrait facilement être le meilleur joueur de la ligue, mais que pour plein de raisons, il s'en fout».

Les Canes ne voient pas cela du même oeil et l'attaquant Tim Brent l'a fait savoir à Brouwer, en lui répondant sur Twitter, lundi.

«Je peux dire au nom des Hurricanes que nous adorons l'avoir ici, il joue un rôle important dans nos succès jusqu'ici en raison de son jeu constant et de son éthique de travail, pas seulement par son talent de marqueur. J'espère qu'il leur fera payer.»

Brouwer a en aussi profité de l'occasion pour critiquer l'ère Boudreau.

«Tout le monde faisait pas mal ce qu'il voulait, on n'était pas tenus responsables, a-t-il dit. Puis, quand on s'est retrouvés dans le pétrin et qu'on devait être tenus responsables de certaines choses, ça n'a pas été très bien accueilli.

«Avec Adam (Oates, le nouvel entraîneur), tout le monde a un rôle défini. Les marqueurs doivent marquer et les spécialistes des missions défensives doivent les remplir. Tout le monde est responsable de son jeu.»