BIEN-ÊTRE
25/02/2013 12:54 EST | Actualisé 26/04/2013 05:12 EDT

Jessica Chastain et Amy Adams ouvrent le tapis rouge des 85e Oscars

Jessica Chastain et Amy Adams ont été les premières stars à défiler dimanche sur le tapis rouge de la 85e cérémonie des Oscars, qui devra départager "Argo" et "Lincoln", alors que la France n'a d'yeux que pour Emmanuelle Riva, en lice pour la meilleure actrice.

Les premières célébrités ont commencé à fouler le tapis rouge à Hollywood peu après 15H00 (23H00 GMT), sous un soleil radieux et sous haute sécurité.

Jessica Chastain, en lice pour l'Oscar de la meilleure actrice pour "Zero Dark Thirty", a été la première à offrir ses sourires aux photographes, dans un superbe fourreau Armani Privé dorée au style résolument glamour.

"J'ai choisi cette robe parce que je suis une fan de cinéma (...) et cela me rappelle le glamour de l'âge d'or d'Hollywood", a-t-elle dit à la chaîne E!.

Peu après, ont défilé Amy Admas, qui concourt dans la catégorie du second rôle féminin, et Quvenzhané Wallis, la plus jeune nommée de l'histoire dans la catégorie de meilleure actrice, du haut de ses 9 ans.

"Cela a été une année FOLLE !" a-t-elle déclaré, dans une petite robe bleue assortie d'un sac à main en forme de chien en peluche.

Channing Tatum, Reese Witherspoon, Michael Douglas, Catherine Zeta-Jones, Dustin Hoffman, Amanda Seyfried ou Sally Field ont également défilé, avant l'arrivée de Jennifer Lawrence, en robe blanche Dior.

La favorite pour la statuette de meilleure actrice a affirmé, avec sa fraîcheur habituelle, "mourir de faim" et a douté pouvoir attendre la fin de la soirée pour manger quelque chose -- "la cérémonie est tellement longue !".

La soirée, qui débutera à 17H30 (01H30 GMT lundi), promet du suspense, avec deux favoris pour la statuette du meilleur film : "Argo", le thriller historico-politique de Ben Affleck, et "Lincoln", la fresque intimiste de Steven Spielberg sur l'abolition de l'esclavage.

"Laissons-nous surprendre !"

"Argo" a certes raflé tous les prix les plus importants de la saison. Mais ni ses acteurs principaux ni son réalisateur ne sont en lice, ce qui en ferait un gagnant peu commun pour la statuette la plus prestigieuse de la soirée.

Quant à "Lincoln", s'il bénéficie de l'aura de ses douze nominations, de son sujet, de son réalisateur et de son acteur principal Daniel Day-Lewis, il a échoué à remporter le moindre prix majeur dans les mois précédant les Oscars.

"Argo" a bénéficié d'un coup de pouce de dernière minute du secrétaire d'Etat américain John Kerry, qui a souhaité bonne chance au film sur Twitter: "Bonne chance à Ben Affleck et Argo aux Oscars. C'est chouette de voir le Département d'Etat et notre réseau diplomatique sur grand écran", a-t-il écrit. Sept autres films brigueront la statuette du meilleur film : "Les Bêtes du sud sauvage", "Django Unchained", "Les Misérables", "L'odyssée de Pi", "Happiness Therapy", "Zero Dark Thirty" et "Amour" de Michael Haneke.

Ce dernier a déclaré à l'AFP, à la veille de la cérémonie, qu'il ne faisait aucun plan sur la comète, malgré son statut d'archi-favori pour l'Oscar du meilleur film étranger, qu'il brigue pour l'Autriche.

"Je ne suis pas prophète, on verra. Laissons-nous surprendre !", a-t-il dit.

"Amour" est nommé dans cinq catégories, dont celle de meilleure actrice pour la Française Emmanuelle Riva, qui fête ses 86 ans ce dimanche et s'est fait très discrète depuis son arrivée à Los Angeles samedi.

Chez les hommes, rien ne semble pouvoir empêcher Daniel Day-Lewis de remporter un historique troisième Oscar de meilleur acteur pour "Lincoln".

Pour les seconds rôles, Anne Hathaway est très bien placée avec sa Fantine des "Misérables", mais les paris restent ouverts chez les hommes, où personne ne s'est imposé ces derniers mois. Le choix doit se faire entre Robert De Niro, Alan Arkin, Tommy Lee Jones, Philip Seymour Hoffman et Christoph Waltz.

La statuette du meilleur réalisateur semble promise à Steven Spielberg, mais le Taïwanais Ang Lee et l'Américain David O'Russell, dont le film "Happiness Therapy" a triomphé samedi aux Spirit Awards, pourraient créer la surprise.

Le Français Alexandre Desplat, en lice pour la cinquième fois de sa carrière pour la musique originale, pourrait quant à lui gagner son premier Oscar avec la partition d'"Argo", lors d'une soirée où la musique sera reine, avec notamment des prestations en direct d'Adele, Barbra Streisand et Norah Jones.


rr/jca