NOUVELLES
25/02/2013 06:50 EST | Actualisé 27/04/2013 05:12 EDT

Ikea retire en Suède ses boulettes de viande, qui pourraient contenir du cheval

AP
In this photo taken on June 18, 2008, the IKEA logo is shown on the side of the warehouse-sized store during the grand opening of New York City's first IKEA in the Red Hook section of Brooklyn. The Swedish retailer has applied to invest a total of Euro 1.5 billion ($1.2 billion) to open 25 stores in India, India's Commerce Ministry Anand Sharma said Friday, June 22, 2012. (AP Photo/Mark Lennihan)

STOCKHOLM - Le géant suédois Ikea a suspendu lundi ses ventes de boulettes de viande en Suède, après la découverte de viande chevaline dans ce produit par les autorités vétérinaires tchèques.

Selon l'étiquetage, les boulettes contenaient de la viande de boeuf et de porc.

La viande chevaline a été retrouvée dans les paquets de 1 kilogramme de boulettes de viande congelées fabriquées en Suède mais vendues en République tchèque. Environ 760 kilogrammes de boulettes ont été confisqués.

Une porte-parole d'Ikea, Ylva Magnusson, a indiqué que des boulettes provenant du même lot avaient été exportées vers la Slovaquie, la Hongrie, la France, le Royaume-Uni, le Portugal, les Pays-Bas, la Belgique, l'Espagne, l'Italie, la Grèce, Chypre et l'Irlande. Mme Magnusson a ajouté que les boulettes appartenant à ce lot ont été retirées des tablettes dans ces pays.

Les exportations vers d'autres pays, dont les États-Unis, ne seraient pas concernées, même si les boulettes de viande proviennent toutes du même fournisseur suédois — Gunnar Dafgard, une petite entreprise familiale située dans le sud-ouest du pays.

Mme Magnusson a ajouté que la compagnie procède à sa propre analyse des boulettes.

Les responsables tchèques ont également retrouvé de la viande chevaline dans du boeuf haché importé de Pologne. En Espagne, de la viande chevaline a été retrouvée dans un produit de cannelloni de boeuf de Nestlé, la plus importante entreprise de produits alimentaires de la planète.

Les ministres de l'Agriculture de l'Union européenne se rencontraient lundi à Bruxelles pour discuter des ramifications de cette affaires. Certains membres réclament l'adoption de règles plus strictes pour restaurer la confiance des consommateurs. L'Allemagne milite notamment en faveur d'une amélioration de l'étiquetage.

D'autres pays, comme le Royaume-Uni, croient que de telles règles nuiraient au libre-échange au sein de la zone européenne.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les internautes britanniques moquent Findus