NOUVELLES
25/02/2013 04:29 EST | Actualisé 26/04/2013 05:12 EDT

Héritage Montréal identifie 10 sites menacés

La liste comprend l'église du Très-Saint-Nom-de-Jésus dans Hochelaga-Maisonneuve, l'édifice Rodier sur la rue Notre-Dame et la Maison Redpath près du Musée des beaux-arts.

Héritage Montréal veut sensibiliser les citoyens et rappeler aux autorités leur rôle de protecteur du patrimoine. L'organisme s'est limité à 10 bâtiments, abandonnés ou menacés de démolition.

Du plus ancien au plus récent

Dans le Vieux-Montréal, la Forge Cadieux datant du 19e siècle est le bâtiment le plus ancien sur la liste des sites menacés tandis que l'Agora du Carré Viger, conçue en 1981 par l'architecte Charles Daudelin, est le plus récent.

Absence de projets

Principales menaces : le manque de vision et l'inaction des pouvoirs publics, selon Dinu Bumbaru, le directeur des politiques d'Héritage Montréal. Il cite un exemple sur le boulevard Saint-Laurent, entre la rue Sainte-Catherine et le boulevard René-Lévesque:

« C'est le cas de l'îlot Saint-Laurent près du Monument-National : cet alignement spectaculaire, cette enfilade de bâtiments en pierres grises qui ont été numérotées, puis démontées, dit Dinu Bumbaru. On ne sait pas si ça va jamais revenir, car il n'y a pas d'engagement pour le retour de ces structures-là. La démolition pour faire des projets, ça se discute, mais quand c'est des démolitions sans aucun projet, sinon pour liquider des bâtiments et faire de la spéculation foncière, ce n'est vraiment pas ça qui fait avancer Montréal. »

La place d'Expo 67 fait partie des sites menacés

La sauvegarde du patrimoine d'Expo 67 laisse aussi à désirer. Là encore, Héritage Montréal sonne l'alarme : la place des Nations sur l'île Sainte-Hélène sert désormais de site d'entreposage. L'organisme se bat pour que l'avenir de plusieurs bâtiments se précise, notamment la caserne Letourneux dans Hochelaga-Maisonneuve, la Coopérative d'Habitations de Saint-Léonard et l'Hôpital de la Miséricorde boulevard René-Lévesque, avec l'objectif que ces lieux reprennent vie.