NOUVELLES
25/02/2013 04:39 EST | Actualisé 27/04/2013 05:12 EDT

Alberta: l'entente sur la récupération de CO2 est en péril

EDMONTON - Une nouvelle entreprise s'est retirée d'un projet majeur du gouvernement de l'Alberta visant à développer la séquestration du carbone produit par l'industrie énergétique de la province.

Swan Hills Synfuels et le gouvernement albertain ont annoncé lundi l'annulation d'un accord de financement de 285 millions $ qui aurait permis de transformer le charbon du sous-sol en gaz, qui aurait ensuite été brûlé pour produire de l'électricité.

Le dioxyde de carbone produit dans le processus aurait été vendu aux champs pétrolifères avoisinants afin d'augmenter leur production de sables bitumineux dans des vieux sites d'extraction.

La faiblesse du prix du gaz naturel est à l'origine de cette décision, a affirmé Martin Lambert, président et chef de la direction de l'entreprise, pour qui cette aventure aurait été «insensée sur le plan économique» à l'heure actuelle.

Et attendre que le prix du gaz naturel remonte suffisamment pour rendre l'opération rentable repousserait l'échéancier du projet au-delà de l'entente de financement, a ajouté le dirigeant.

L'entreprise n'avait encore reçu aucun versement du gouvernement, a spécifié le ministre albertain de l'Énergie, Ken Hughes.

Swan Hills Synfuels faisait partie des quatre entreprises à bénéficier d'un accord de financement pour des projets de séquestration de carbone. L'enveloppe totale était de deux milliards $. Deux compagnies sont toujours du projet.