NOUVELLES
24/02/2013 05:02 EST | Actualisé 25/04/2013 05:12 EDT

Yémen/sud: des blessés dans de nouveaux heurts, le président à Aden

Sept personnes ont été blessées mercredi dans des heurts entre la police et des protestataires séparatistes dans le sud du Yémen où le président Abd Rabbou Mansour Hadi s'est rendu en visite surprise sur fond de tensions, ont indiqué des témoins et des sources médicales.

A Aden, principale ville du Sud, trois manifestants ont été blessés par balle lorsque des militaires sont intervenus pour rouvrir une route dans le quartier de Moualla, dans le cadre d'un mouvement de désobéissance civile.

Dans la matinée, des militants séparatistes ont bloqué des axes routiers dans les quartiers de Mansoura, cheikh Osman et Dar Saad, au lendemain de la mort de deux militants et un policier dans des accrochages à Aden.

Plus à l'est, à Moukalla, chef-lieu du Hadramout, un policier a été blessé lorsque les forces gouvernementales ont tenté de disperser des radicaux du Mouvement sudiste qui bloquaient des routes avec des pneus en feu et des pierres, selon des témoins.

"L'armée a tiré à balles réelles contre les protestataires", a accusé Nasser Baqazquz, un activiste du groupe séparatiste.

A Houta, chef-lieu de la province voisine de Lahj, trois protestataires ont été blessés par balles dimanche lors d'affrontements avec des policiers, qui cherchaient à rouvrir une route reliant Aden à Taëz, plus au nord, ont indiqué des habitants.

Ces troubles semblent avoir conduit le président Hadi à se rendre à Aden pour sa première visite dans le Sud depuis son élection en février 2012, succédant à Ali Abdallah Saleh qui avait été poussé au départ sous la pression de la rue.

M. Hadi effectue une "visite d'inspection" à Aden où il devait rencontrer les autorités et les chefs militaires de la région, selon l'agence officielle Saba.

A Sayoun, deuxième grande ville du Hadramout, des protestataires ont mis le feu à des commerces tenus par des Yéménites du Nord, blessant un commerçant, ont rapporté des témoins.

Souffrant de brûlures graves, l'homme a été hospitalisé et se trouvait au service des soins intensifs, a indiqué à l'AFP une source médicale.

Les séparatistes ont incendié aussi deux permanences du parti islamiste Al-Islah qui, fidèle à M. Hadi, a appelé ses membres "à la retenue".

Quatre séparatistes sudistes et un passant avaient été tués jeudi lors de heurts avec les forces de sécurité à Aden en marge de deux manifestations rivales.

faw/ak/tm/feb