NOUVELLES
24/02/2013 06:58 EST | Actualisé 26/04/2013 05:12 EDT

Un cardinal torontois parmi ceux qui choisiront le prochain pape

TORONTO - Le cardinal torontois Thomas Collins a dit qu'il gardait l'esprit ouvert et qu'il écouterait les conseils des autres cardinaux, lorsqu'il participera à la sélection du prochain pape au Vatican.

M. Collins a déclaré qu'il ne savait pas encore quelles caractéristiques devrait avoir le prochain pape. Il a ajouté que la première étape pour lui serait d'apprendre à connaître les 116 cardinaux qui participeront avec lui au conclave pour choisir le prochain chef de l'Église catholique.

Le cardinal a dit qu'il avait étudié le processus «extraordinaire» du conclave papal, auquel il n'a jamais encore participé. Il a indiqué qu'il avait reçu des courriels l'encourageant à exprimer son intérêt à devenir pape, mais il dit qu'il n'est pas intéressé par le poste.

Le pape Benoit XVI accueillera M. Collins et le Collège des cardinaux avant d'officiellement prendre sa retraite jeudi, ce qui lancera le processus pour décider son successeur. Le cardinal québécois Marc Ouellet est l'un des favoris pour succéder au pape.

Selon M. Collins, tout pays qui verra l'un de ses cardinaux devenir pape sera ravi.

S'adressant aux journalistes dimanche après sa dernière messe à Toronto avant de s'envoler pour Rome, M. Collins a déclaré qu'il s'attendait à un processus de sélection dynamique, au cours duquel des cardinaux de partout sur la planète créeront des liens et s'attaqueront à la difficile question de la succession.

«Évidemment nous voulons une personne très saine, une personne remplie de l'esprit du seigneur. Mais la question actuelle est de savoir quel est le pape pour la situation dans l'Église est présentement», a-t-il déclaré.

«J'ai hâte d'en découvrir davantage sur la situation de l'Église partout au monde avant d'établir quelles sont les qualités requises» pour le prochain pape, a-t-il ajouté.