NOUVELLES
24/02/2013 03:18 EST | Actualisé 26/04/2013 05:12 EDT

Les Canadiens n'ont plus que quelques jours pour contribuer à un RÉER

MONTRÉAL - Les Canadiens désirant contribuer à un Régime enregistré d'épargne-retraite (RÉER) n'ont plus que quelques jours pour le faire.

L'échéancier se termine le vendredi 1er mars pour la plupart des contribuables.

La contribution à un RÉER se limite à 18 pour cent du revenu brut de l'année précédente. Le maximum pour 2012 a été fixé à 22 970 $.

Cette limite sera moins élevée pour ceux qui bénéficient d'un régime de retraite d'entreprise ou d'un régime de participation différée aux bénéfices, mais elle sera majorée par les montants non-utilisés au cours des dernières années.

Les Canadiens qui ont atteint l'âge de 71 ans, l'année dernière, avaient jusqu'au 31 décembre 2012 pour contribuer à un RÉER. Ceux-ci doivent maintenant choisir entre le retrait total, le transfert dans un fonds enregistré de revenu de retraite ou l'achat d'une rente viagère.

Selon un sondage publié le mois dernier par la Banque Scotia, 39 pour cent des Canadiens ont affirmé avoir le projet de contribuer à un RÉER cette année, soit la même proportion que l'an passé.

Le directeur principal de la planification financière à la Banque Laurentienne, Denis L'Hostie, estime que les Canadiens auraient tout intérêt à épargner davantage, soulignant que le vieillissement de la population risque d'inciter les gouvernements à adopter des mesures comme celle qui a fait passer de 65 à 67 ans l'âge d'admissibilité du programme de la sécurité de la vieillesse et du supplément de revenu garanti.

Selon lui, il n'est jamais trop tard pour commencer à contribuer à un RÉER. Ni trop tôt d'ailleurs. «On peut commencer à investir 10 $ par semaine, a-t-il insisté. Ce n'est pas beaucoup, mais au moins on développe le réflexe d'épargner.»