NOUVELLES
24/02/2013 04:18 EST | Actualisé 25/04/2013 05:12 EDT

Le programme d'enrichissement d'uranium de l'Iran en chiffres

L'enrichissement d'uranium en grandes quantités par l'Iran inquiète les grandes puissances sur la finalité de son programme nucléaire, qui doit être au centre de nouvelles négociations le 26 février à Almaty (Kazakhstan).

L'uranium enrichi jusqu'à 5% peut alimenter les centrales nucléaires, certains réacteurs de recherche utilisant du combustible enrichi à 20%. Mais enrichi au delà de 90% l'uranium peut être utilisé pour la construction d'une arme atomique.

Selon le dernier rapport de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) rendu public jeudi, l'Iran produit actuellement de l'uranium enrichi à 3,5% ou à 20% sur deux sites:

- Natanz (centre): l'Iran y enrichit de l'uranium à 3,5% et à 20%, avec plus de 12.000 centrifugeuses IR-1 de première génération installées.

8.892 centrifugeuses y enrichissaient de l'uranium à 3,5% en février, à un rythme mensuel de quelque 230 kg. L'Iran a produit à Natanz 8.271 kg d'uranium à 3,5% depuis le début de ses activités d'enrichissement en février 2007.

Parallèlement, 348 centrifugeuses sont dédiées à la production d'uranium enrichi à 20% à partir d'uranium à 3,5%.

L'Iran a commencé en février à installer à Natanz des centrifugeuses IR-2m de nouvelle génération, plus performantes, ce qui a été qualifié de "provocation" par les Occidentaux.

- Fordo (centre): l'Iran a en service 696 centrifugeuses IR-1 sur ce deuxième site, dont la découverte en 2009 a déclenché une crise avec les grandes puissances. Cette usine enterrée sous une montagne, à l'abri d'éventuels bombardements, est dédiée à la production d'uranium enrichi à 20%. Elle peut contenir 3.000 centrifugeuses.

L'Iran a produit au total 280 kg d'uranium enrichi à 20% dans les deux sites de Natanz et Fordo depuis février 2011. Le rythme actuel de production est d'environ 15 kg par mois.

- Les stocks: selon l'AIEA, l'Iran disposait en février d'un stock de 5.974 kg d'uranium à 3,5%, le reste de la production ayant été utilisé pour être porté à 20%.

Le stock d'uranium à 20% était de 167 kg à la même date, le reste ayant été utilisé pour fabriquer quelque 50 kg de combustible destiné au réacteur de recherche nucléaire de Téhéran.

lma/feb