NOUVELLES
24/02/2013 12:09 EST | Actualisé 26/04/2013 05:12 EDT

Gagnon réussit son meilleur résultat en carrière, termine 5e au super-combiné

MÉRIBEL, France - Marie-Michèle Gagnon a réalisé son meilleur résultat en carrière dimanche en terminant cinquième au super-combiné de la Coupe du monde de ski alpin présentée à Meribel, en France.

Gagnon, de Lac-Etchemin, est davantage reconnue pour ses aptitudes en slalom et slalom géant, mais elle a maîtrisé le parcours Roc de Fer et a complété la compétition avec un chrono de deux minutes et 1,36 seconde.

La Slovène Tina Maze a goûté une fois de plus à la victoire (1:59,54), en devançant les Autrichiennes Nicole Hosp (2:00,36) et Michaela Kirchgasser (2:00,44).

«La cinquième place est formidable», a déclaré Gagnon après sa performance historique. «Je crois avoir mieux skié en slalom. Je ne suis pas parvenue à discipliner le haut de mon corps et je n’ai pas fait preuve d'un surplus de confiance. Je demeure satisfaite du résultat.»

Pointant au 26e rang à l’issue de la descente en première manche, avec un retard de 2,61 secondes sur Maze, la Québécoise a dû sortir son ski des grands jours pour remonter au classement lors de l’étape du slalom. En deuxième manche, Gagnon a creusé un important écart avec ses adversaires grâce à une solide prestation, uniquement battue par Kirchgasser. Gagnon a ainsi fait écarquiller les yeux de nombreuses adversaires.

«Étant donné que je ne suis pas une spécialiste de la descente, mon but était de faire un top-30 à la première manche. Ça s’est bien passé et je suis contente de ma 26e place. Je savais que j’allais faire beaucoup mieux en slalom», a-t-elle commenté.

«Finalement, ma deuxième manche a été correcte», a-t-elle ajouté. «J’aurais pu attaquer pas mal plus, comme l’a fait Kirchgasser, qui n’est pas une descendeuse elle non plus. En me comparant à elle, je savais que ma ronde était moyenne. Si j’avais été incroyable, j’aurais pu faire un podium. Mais je suis quand même très satisfaite. Je vais continuer de travailler très fort pour améliorer mes descentes.»

Il s’agissait du deuxième super-combiné de Gagnon cette saison.

L'Ontarienne Larisa Yurkiw, d’Owen Sound, n’a pas complété sa portion de descente du super-combiné.

Gagnon prendra part aux deux épreuves de super-géant, mais sa participation à la descente demeure incertaine la semaine prochaine à la Coupe du monde de Garmisch-Partenkirchen, en Allemagne.