NOUVELLES
24/02/2013 06:40 EST | Actualisé 26/04/2013 05:12 EDT

É.-U.: de nouvelles allégations d'agression circulent au sujet d'un religieux

TOLEDO, États-Unis - Environ 50 nouvelles personnes se sont manifestées et ont déclaré avoir été agressées sexuellement dans des écoles catholiques de la Pennsylvanie et de l'Ohio par un moine franciscain qui s'est suicidé en janvier, a annoncé un avocat qui a conclu à l'amiable 11 dossiers d'agressions présumées contre ce religieux.

Le frère Stephen Baker, âgé de 62 ans, s'est poignardé au coeur dans un monastère de l'ouest de la Pennsylvanie, le 26 janvier, un peu plus d'une semaine après la divulgation des documents financiers concernant des ententes liées à des affaires d'agression à Warren, en Ohio. Un coroner a déclaré au journal Altoona Mirror que M. Baker avait laissé une courte note dans laquelle il présentait ses excuses pour ses actions.

Les nouveaux plaignants ont allégué, au cours des dernières semaines, avoir été agressés entre 1982 et 2007, a indiqué dimanche l'avocat Mitchell Garabedian. Certains affirment avoir été agressés par M. Baker même après qu'il eut cessé d'enseigner en 2000, lorsqu'il participait à des événements scolaires à Johnstown, en Pennsylvanie, a précisé M. Garabedian.

Les plus récentes allégations proviennent de citoyens de 12 États qui sont allés à l'école à Warren, ou qui étaient des élèves du primaire ou du secondaire à Johnstown, où le frère Baker a enseigné et travaillé comme entraîneur, a ajouté l'avocat.

L'avocat de Boston a dit avoir également obtenu des informations de quatre personnes disant avoir été agressées lorsque le frère Baker se trouvait dans une école secondaire d'Orchard Lake, au Michigan.

Le défunt religieux est nommé dans des ententes hors cour survenues en janvier et impliquant 11 hommes qui auraient été agressés par lui dans une école secondaire catholique du nord-est de l'Ohio, il y a trois décennies. Les détails financiers, non divulgués, concernent ses contacts avec des élèves de la John F. Kennedy High School à Warren, de 1986 à 1990.

M. Baker y a été enseignant et entraîneur à la fin des années 1980 et au début des années 1990, et se trouvait à l'école Bishop McCort de Johnstown de 1992 à 2000. Il a enseigné au Michigan au milieu des années 1980.

L'évêque catholique George Murry de Youngstown a dit ce mois-ci avoir envoyé des lettres demandant des informations de la part d'environ 1200 adultes qui ont étudié au JFK High School alors que le frère Baker y travaillait.

Le diocèse de Youngstown dit ne pas avoir été au courant des allégations, et ce pratiquement jusqu'à 20 ans après les premières agressions présumées.

Des messages réclamant des commentaires ont été laissés dimanche auprès des diocèses de Youngstown et d'Altoona-Johnstown.