NOUVELLES
23/02/2013 06:38 EST | Actualisé 25/04/2013 05:12 EDT

Parc de la Gaspésie : le corps de Bertrand Marcotte retrouvé

Le corps de Bertrand Marcotte, ce randonneur de 36 ans de Pont-Rouge porté disparu depuis dimanche, a été retrouvé dans le parc de la Gaspésie vers midi samedi.

La Sûreté du Québec (SQ) a confirmé la nouvelle en milieu de soirée.

Le corps a été retracé dans le secteur des anciennes Mines Madeleine, situées à environ un kilomètre du refuge où devait se rendre le randonneur.

Le corps de M. Marcotte a été repéré par deux randonneurs qui ont d'abord aperçu une tache jaune à travers la neige. Ils ont commencé à creuser pour finalement découvrir un corps humain, a précisé Claude Doiron, porte-parole de la Sûreté du Québec pour la région Bas-Saint-Laurent-Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine.

Ils ont ensuite prévenu les autorités du parc de même que des agents de la SQ demeurés sur place afin de recueillir des informations auprès des usagers du parc, plus nombreux la fin de semaine.

Les recherches pour retrouver M. Marcotte avaient été abandonnées vendredi, la SQ ayant perdu tout espoir de retrouver l'homme vivant en raison des importantes chutes de neige.

M. Marcotte faisait partie d'un groupe qui participait à une expédition en ski de fond avant de se détacher volontairement du groupe.

Les proches ne comprennent pas

Les proches, qui accompagnaient Bertrand Marcotte lors de ce voyage tragique, tentent encore de comprendre pourquoi le skieur s'est retrouvé sur une montagne de mille mètres, au lieu d'avoir suivi le chemin en direction du refuge

Il y avait une affiche à un kilomètre. Il a décidé de bifurquer. Est-ce à cause qui s'est trompé sur la pancarte, il a voulu aller voir quelque chose, où il a mal interprété sa propre carte », se demande son cousin Dominic Marcotte.

Chose certaine, Bertrand Marcotte, n'a pas eu de chance avec les tempêtes qui ont frappé presque coup sur coup la région dans la semaine.

La Sûreté du Québec avait mis fin aux recherches vendredi, mais avait tout de même laissé des enquêteurs sur place pour recueillir des informations auprès des randonneurs.

Un rapport sera remis au Coroner ultérieurement.

La Presse canadienne et Radio-Canada