NOUVELLES
23/02/2013 12:20 EST | Actualisé 25/04/2013 05:12 EDT

L'Iran choisit 16 sites pour bâtir de nouvelles centrales nucléaires

TÉHÉRAN, Iran - L'Iran a sélectionné 16 sites pouvant accueillir l'une des nouvelles centrales nucléaires qu'elle compte construire dans le cadre de son projet visant à augmenter sa production d'électricité, ont annoncé les autorités iraniennes samedi.

La république islamique affirme que 20 centrales seront nécessaires pour répondre à ses besoins grandissants en matière d'énergie au cours des 15 prochaines années. Elle possède déjà une centrale de 1000 mégawatts à Bushehr, près du golfe Persique, et prévoit en bâtir une autre de 360 mégawatts à Darkhovin, dans le sud-ouest du pays.

Le vice-président Fereidoun Abbasi, qui dirige également l'Organisation iranienne de l'énergie atomique (OIEA), a déclaré samedi à l'agence semi-officielle ISNA que l'ensemble du territoire avait été étudié durant les dernières années et que 16 endroits appropriés situés dans différentes régions avaient été retenus.

Dans un communiqué, l'OIEA a indiqué que les sites avaient notamment été choisis en raison de leur résistance aux tremblements de terre et aux frappes aériennes.

Par ailleurs, la télévision d'État iranienne a annoncé samedi que le pays avait trouvé de nouveaux gisements d'uranium, qualifiant la découverte de majeure. Les sanctions décrétées par les Nations Unies interdisent à l'Iran d'importer du matériel nucléaire et elle a donc décidé de se concentrer sur ses réserves intérieures.

Les États-Unis et certains de ses alliés craignent que Téhéran ne cherche à fabriquer une bombe atomique, mais cette dernière soutient que son programme nucléaire n'a que des objectifs pacifiques, comme la production d'électricité et d'isotope médicaux.