NOUVELLES
23/02/2013 10:01 EST | Actualisé 25/04/2013 05:12 EDT

L'Impact défait le Crew 1-0 et remporte la Classique Walt Disney World

LAKE BUENA VISTA, États-Unis - Justin Mapp a inscrit l'unique but du match et l'Impact de Montréal a mis fin à son calendrier préparatoire en défaisant le Crew de Columbus 1-0, samedi, lors de la finale de la Classique Pro Soccer Walt Disney World.

«Bien que ce soit la présaison, nous sommes très heureux, a déclaré Mapp. C’était notre dernier match avant d’ouvrir la saison la semaine prochaine. Nous avons appris beaucoup durant ce voyage et nous quittons avec une très grande confiance en vue de notre premier match.»

Après une première demie sans histoire, le jeu s'est animé lors de la deuxième période. Dominic Oduro, du Crew, est passé près d'ouvrir la marque à la 48e minute de jeu. Posté à l'aile droite, il a décoché une solide frappe du côté éloigné, mais a tout juste raté la cible.

Mapp a finalement lancé l'Impact en avant à la suite d'un corner d'Andrea Pisanu à la 54e minute. La frappe de Pisanu est passée à travers quelques joueurs et a atteint Mapp, seul à l'entrée de la surface de réparation. Il a tiré du revers de la gauche et le ballon a frappé le bon côté du poteau à la droite du gardien Andy Gruenebaum avant de franchir la ligne des buts.

L'Impact s'est alors mis à contrôler le ballon pendant de longs instants, neutralisant ainsi l'attaque du Crew.

Matías Sanchez a obtenu une belle occasion à la 66e minute, profitant d'un flottement dans la défensive montréalaise, mais son tir a complètement raté le filet.

Marco Di Vaio a bien tenté de doubler l'avance de l'Impact à la 72e minute sur un coup franc à quelques mètres de la surface de réparation. Il a tenté d'enrouler sa frappe dans le coin supérieur droit, mais le ballon a plutôt terminé sa trajectoire dans les gradins. Le joueur désigné de l'Impact a cédé sa place à Andrew Wenger quelques instants plus tard.

Le Crew a obtenu une dernière occasion de niveler le pointage sur un coup franc dans les arrêts de jeu, mais a fait preuve d'un manque d'opportunisme en ratant la cible.

Le gardien montréalais Troy Perkins n'a pas été sollicité souvent au cours de la rencontre, mais il a été intraitable.

«Nous sommes très satisfait de notre tournoi et nous l’avons bien terminé, en étant presque parfait défensivement, a indiqué l’entraîneur-chef de l’Impact Marco Schällibaum. Avec cette victoire, nous rentrons maintenant à la maison sur une note positive.»

L'Impact devait rentrer à Montréal dimanche, puis quittera pour Seattle le 28 février, afin d'y jouer son premier match de la saison, le 2 mars, face aux Sounders.