NOUVELLES
23/02/2013 05:46 EST | Actualisé 25/04/2013 05:12 EDT

Égypte: appel au boycottage des législatives

L'un des plus importants opposant au gouvernement égyptien, Mohamed ElBaradei, appelle boycotter les élections législatives qui doivent débuter en avril.

L'ancien président de l'Agence internationale de l'énergie atomique a annoncé sur son compte Twitter que comme en 2010, il ne comptait pas participer aux élections. Il a qualifié le scrutin de « supercherie ».

« J'ai appelé au boycott des élections législatives en 2010 pour démontrer l'imposture de la démocratie. Aujourd'hui, je réitère mon appel », peut-on lire sur le média social.

Les autres responsables de la principale coalition de l'opposition, le Front du salut national, n'ont pas encore indiqué s'ils suivraient son exemple. Vendredi toutefois, ils avaient déploré que le gouvernement annonce la tenue d'élections alors que les tensions entre libéraux et islamistes sont toujours vives.

En 2010, Mohamed ElBaradei avait boycotté les législatives de 2010, alors organisées par le régime d'Hosni Moubarak, qui avait été délogé par un important soulèvement populaire l'année suivante. Puis, en 2012, il avait retiré sa candidature pour la présidentielle. Il dénonçait alors le régime militaire, qui a occupé le pouvoir après le chute d'Hosni Moubarak.

M. ElBaradei est également un ancien lauréat du prix Nobel de la paix.

En vertu d'un décret déposé par le président Mohamed Morsi jeudi, les élections législatives débuteront le 27 avril et se termineront en juin prochain. Le calendrier pourrait toutefois changer.