BIEN-ÊTRE
23/02/2013 12:01 EST | Actualisé 24/04/2013 05:12 EDT

César 2013 : "Amour" repart avec les cinq plus beaux trophées

L'Académie des César a plébiscité le drame de Michael Haneke avec lui offrant cinq compressions prestigieuses vendredi 22 février.

Drame sensible et sans fard sur la fin de vie, nommé à dix reprises, "Amour" a cumulé les César du meilleur scénario original, du meilleur réalisateur, du meilleur acteur, de la meilleure actrice et du meilleur film.

Avec ses cinq trophées, les plus prestigieux de la cérémonie, le long métrage de l'autrichien Michael Haneke a effectué un "Big Five", selon la terminologie popularisée par les Oscars. "Amour" réussit cet exploit plus de trente ans après "Le Dernier Métro" de François Truffaut (1981). Et peut partir confiant en direction des Oscars où il semble assuré de décrocher l'Academy Award du meilleur film en langue étrangère, sous bannière autrichienne.

Lots de consolation

Chouchou de l'Académie, Jacques Audiard a ajouté un César, meilleur scénario adapté, avec Thomas Bidegain, à son palmarès personnel désormais fixé à neuf prix. Son film "De rouille et d'os" a obtenu un total de quatre trophées. Le montage et la musique du film ont été célébrés, comme la performance du belge Matthias Schoenaerts, élu meilleur espoir masculin.

"Les Adieux à la reine" ont aussi brillé au cours de la soirée présentée par Antoine de Caunes au Théâtre du Châtelet de Paris. Le drame historique de Benoît Jacquot a décroché trois César techniques, meilleurs décors, meilleurs costumes et meilleure photographie. "Le Prénom" a réussi un joli doublé, avec les César des meilleurs seconds rôles, revenus à Valérie Benguigui et Guillaume de Tonquédec.

Le grand perdant de la cérémonie est sans conteste "Camille redouble". La comédie dramatique de Noémie Lvovsky est repartie bredouille en dépit de treize nominations.


jcvh