NOUVELLES
22/02/2013 10:00 EST | Actualisé 24/04/2013 05:12 EDT

Wall Street reprend son élan, stimulée par un indicateur allemand et HP

Wall Street a débuté la séance dans le vert vendredi, stimulée après deux séances consécutives de recul par un indicateur favorable en Allemagne et les résultats supérieurs aux attentes du groupe informatique HP: le Dow Jones gagnait 0,38% et le Nasdaq 0,46%.

Vers 14H45 GMT, le Dow Jones Industrial Average avançait de 52,12 points à 13.932,74 points et le Nasdaq, à dominante technologique, de 14,51 points à 3.146,00 points.

L'indice élargi Standard and Poor's 500 s'appréciait de 0,42% (+ 6,27 points) à 1.508,69 points.

La Bourse de New York avait terminé en baisse jeudi, nerveuse à l'idée d'une modification prématurée de la politique monétaire de la banque centrale américaine (Fed), même si des indicateurs contrastés ont atténué la crainte d'un arrêt brutal de son concours financier: le Dow Jones avait cédé 0,34% à 13.880,62 points et le Nasdaq 1,04% à 3.131,49 points.

La hausse plus forte que prévu de l'indice Ifo, principal baromètre de la confiance des entrepreneurs allemands, "a soulevé les marchés européens à la mi-séance et Wall Street s'apprête à suivre leur trace", ont par ailleurs remarqué les analystes de Schaeffer's Investment Research.

Cet indice allemand a enregistré en février sa quatrième hausse d'affilée, atteignant son plus haut niveau depuis avril 2012.

Le marché, et en particulier l'indice Dow Jones, profitait aussi de la diffusion des résultats de Hewlett-Packard, qui a pour une fois nettement dépassé les attentes du marché malgré un recul des bénéfices et du chiffre d'affaires. Les courtiers faisaient bondir l'action de plus de 7%.

Les investisseurs réagissaient par ailleurs positivement à des propos tenus avant l'ouverture de la séance sur la chaîne d'information financière américaine CNBC par un des dirigeants de la Fed.

Pour James Bullard, la politique de la banque centrale américaine "est très accommodante et va rester très accommodante pendant encore longtemps".

"Ces remarques tempèrent les craintes déclenchées après la diffusion des minutes de la dernière réunion du FOMC (le comité de politique monétaire de l'institution)", a noté Patrick O'Hare, de Briefing.com.

Ces minutes avaient en effet révélé mercredi que certains dirigeants de la Fed s'inquiétaient du cap actuel de sa politique monétaire, ce qui avait été interprété comme un signe qu'elle pourrait diminuer plus tôt que prévu son énorme soutien à la reprise économique du pays.

Le marché obligataire évoluait en légère hausse. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans baissait à 1,972% contre 1,976% jeudi soir et celui à 30 ans à 3,161% contre 3,166% la veille.

jum/soe/sam