NOUVELLES
22/02/2013 04:42 EST | Actualisé 24/04/2013 05:12 EDT

Wall Street finit en hausse, reconsidérant le message de la Fed

Wall Street a repris pied vendredi, reconsidérant l'idée d'une fin prématurée de la politique monétaire aux Etats-Unis et bénéficiant des bons résultats du groupe informatique HP: le Dow Jones a gagné 0,86% et le Nasdaq 0,97%.

Selon les résultats définitifs à la clôture, le Dow Jones Industrial Average a avancé de 119,95 points à 14.000,57 points et le Nasdaq, à dominante technologique, de 30,33 points à 3.161,82 points.

L'indice élargi Standard and Poor's 500 s'est apprécié de 0,88% (+13,18 points) à 1.515,60 points.

"Les pertes essuyées par le marché au cours des deux derniers jours étaient principalement dues" à la publication des minutes de la banque centrale américaine (Fed), "et aujourd'hui, les courtiers actions ont semblé remettre en cause leur première réaction" d'affolement à leur lecture mercredi, a expliqué Chris Low, de FTN Financial.

Ce compte-rendu de la dernière réunion de politique monétaire de l'institution avait révélé que certains dirigeants de la Fed s'inquiétaient du cap actuel de sa politique monétaire, suggérant une possible diminution plus rapide que prévu de ses rachats d'actifs.

"Bien sûr, (les minutes) ont montré un certain désaccord parmi ses membres au sujet de la politique actuelle d'apaisement monétaire mais la conclusion à en ressortir est loin d'être évidente", a poursuivi M. Low, estimant que la fin de l'énorme concours financier de la Fed pourrait ne pas être aussi proche qu'initialement redouté.

Cette impression a été renforcée par des propos tenus avant l'ouverture de la séance sur la chaîne d'information financière américaine CNBC par un des dirigeants de la Réserve fédérale.

Pour James Bullard, la politique de la banque centrale américaine "est très accommodante et va rester très accommodante pendant encore longtemps".

D'autre part, le Dow Jones a aussi été porté par les résultats trimestriels "encourageants" du groupe informatique Hewlett-Packard, qui est membre de l'indice, a estimé Mace Blicksilver, de Marblehead Asset Management.

La hausse plus forte que prévu de l'indice Ifo, le principal baromètre de la confiance des entrepreneurs allemands qui a atteint son plus haut niveau depuis avril 2012, a aussi aidé la place financière new-yorkaise, selon M. Low.

Le marché obligataire a fini en hausse. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans a reculé à 1,967% contre 1,976% jeudi soir et celui à 30 ans à 3,155% contre 3,166% la veille.

ppa/sl/lor