NOUVELLES
22/02/2013 06:11 EST | Actualisé 24/04/2013 05:12 EDT

Tunisie: Ali Larayedh, candidat d'Ennahda au poste de Premier ministre

L'actuel ministre tunisien de l'Intérieur, Ali Larayedh, a été désigné par son parti Ennahda comme candidat au poste de Premier ministre, a indiqué vendredi à l'AFP Mouadh Ghannouchi, le fils du chef du mouvement islamiste.

"Il est officiellement le candidat d'Ennahda comme Premier ministre", a déclaré le fils de Rached Ghannouchi.

Il a précisé que son père, dont il dirige le cabinet, et Ali Larayedh devaient se rendre à la présidence tunisienne pour soumettre la candidature. Le chef de l'Etat Moncef Marzouki doit encore accepter cette nomination pour que l'actuel ministre de l'Intérieur puisse former le gouvernement tunisien.

Le chef d'Ennhada et Ali Larayedh se sont prêtés au jeu des photographes au domicile de la famille Ghannouchi, mais ils n'ont fait aucune déclaration.

Le Premier ministre sortant Hamadi Jebali a démissionné en début de semaine après avoir échoué à former un gouvernement de technocrates face à l'opposition d'Ennahda.

Cette initiative visait à sortir le pays de sa pire crise politique depuis la révolution de janvier 2011, provoquée par l'assassinat de l'opposant anti-islamiste Chokri Belaïd le 6 février.

Prisonnier torturé sous le régime tunisien déchu de Zine El Abidine Ben Ali, puis ministre de l'Intérieur après la révolution de 2011, Ali Larayedh est considéré comme un homme de dialogue appartenant au courant modéré de son parti.

Ennahda a promis de bâtir la coalition la plus large possible pour sortir le pays de la crise politique dans laquelle il est plongé.

pho-alf/Bsh/cco