NOUVELLES
22/02/2013 12:57 EST | Actualisé 24/04/2013 05:12 EDT

Syrie: un protestataire tué lors des manifestations anti-régime

Un manifestant a été tué par les forces loyalistes vendredi à Raqa, une ville du nord de la Syrie où des milliers de personnes ont défilé contre le régime de Bachar al-Assad, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Comme tous les vendredis depuis le début de la révolte, en mars 2011, de nombreux Syriens ont bravé les violences à travers le pays pour manifester contre le régime.

Selon l'OSDH, les manifestants ont été "accueillis par des balles tirées au hasard par les forces de sécurité" dans les quartiers de Michlib et du 23-Février, à Raqa.

"Une personne a été tuée par les forces du régime lors de la manifestation", a indiqué l'ONG qui s'appuie sur un large réseau de militants et de sources médicales civiles et militaires à travers la Syrie.

Selon l'OSDH, "trois autres personnes ont été tuées par des tireurs embusqués peu après dans le même secteur, mais nous ne pouvons confirmer qui a tiré".

Ailleurs, les manifestants ont crié leur colère contre le mouvement chiite libanais Hezbollah, allié de Damas et qui est accusé de tirer sur des localités rebelles en Syrie, contre la communauté internationale, à qui ils reprochent son impuissance, et contre le président Assad.

Dans la ville de Kfar Nabal, dans la province d'Idleb (nord-est), qui a été la cible la semaine passée de raids aériens meurtriers, des manifestants brandissaient des banderoles pour dénoncer l'escalade de la violence.

"Monde! Vous avez par négligence produit des extrémistes comme Assad. Maintenant, nous avons besoin d'extrémistes pour nous débarrasser de vos engeance", pouvait-on lire sur une banderole en anglais.

am-ma/hc/feb