NOUVELLES
22/02/2013 10:59 EST | Actualisé 24/04/2013 05:12 EDT

Le gouvernement tchèque compensera les groupes religieux

PRAGUE - Le gouvernement tchèque a conclu vendredi des ententes avec des représentants de 16 groupes religieux, à qui il versera des milliards de dollars en compensation pour les propriétés qui leur ont été confisquées par l'ancien régime communiste.

Il s'agit d'une décision très controversée en République tchèque, et le principal parti d'opposition a demandé au plus haut tribunal du pays d'intervenir pour bloquer l'entente.

Après la signature, le premier ministre Petr Neclas a déclaré que la décision de verser l'équivalent de 3,1 milliards $ US à ces organisations au cours des 30 prochaines années est simplement une question de justice.

Ce versement s'inscrit dans le cadre d'un programme de restitution religieuse autorisée par le parlement l'an dernier. Seize groupes religieux — qu'ils soient catholiques, protestants ou juifs — récupéreront 56 pour cent de leurs anciennes propriétés qui sont actuellement détenues par l'État, pour une valeur de 3,9 milliards $ US.

L'Église catholique recevra le plus d'argent et de biens en vertu de cette entente, qui prévoit aussi que le gouvernement cessera graduellement d'éponger certaines dépenses de l'Église — comme les salaires des prêtres — au cours des 17 prochaines années.

L'opposition sociale-démocrate avait déclaré, plus tôt ce mois-ci, que la compensation financière semble contrevenir à la Constitution, puisque le gouvernement n'a pas expliqué clairement comment il en est arrivé au montant de 3,1 milliards $ US. L'opposition a aussi fait valoir que certaines propriétés utilisées par les groupes religieux dans le passé ne lui appartenaient pas.